Nouveaux menus chez Air Austral

Les passagers Loisirs qui relient Paris et La Réunion avec Air Austral peuvent désormais choisir entre 6 menus différents avant même le décollage : 

– le «Créole» se positionne en véritable ambassadeur des saveurs de l’île de la Réunion. Il propose un Ti ‘Punch et un petit rougail réunionnais

 – le «Burger», véritable hamburger qui séduira les « ados » avec son véritable hamburger

– le «Light» dans lequel s’invite la légèreté pour garder la ligne. Avec ce choix de menu, le passager bénéficiera aussi d’un petit déjeuner «Light»

– le «Fraîcheur», un plat végétarien

– le «Marin», où toutes les saveurs de la mer se retrouvent dans un menu subtil

– enfin, le «Gastronomique» ravira les papilles des plus gourmets (photo ci-dessus).

Ces 6 propositions sont dès à présent disponibles à la commande pour tout voyage effectué à partir du 19 février 2015. La réservation se fait en ligne sur le site internet de la compagnie entre 30 jours et 96 heures avant le départ. Le prix varie entre 15 et 24€ selon les plateaux choisis.

En outre, la clientèle de la classe Confort peut faire le choix de son plat préféré grâce à la pré-réservation en ligne jusqu’à 96 heures avant le départ et ce parmi une offre élargie.  En plus des 2 choix de plats chauds actuellement proposés à bord, elle pourra apprécier trois nouvelles recettes aux saveurs traditionnelles, de l’Océan Indien ou de la Métropole.
En Club Austral, les voyageurs apprécieront une offre élargie à 5 repas dont 2 nouveautés également disponibles à la pré-réservation en ligne. Les clients peuvent, entre autres, savourer un «filet de Légine» au départ de la Réunion et «une blanquette de veau» au départ de Paris-CDG.

Extra Repas Marin

Extra Repas Marin

Extra Repas creole

Extra Repas creole

Extra Repas Ado

Extra Repas Ado

Extra Repas light

Extra Repas light

Extra Repas Vegetarien

Extra Repas Vegetarien

SOURCES : Deplacements professionnels, Air Journal, Air info

 

Un Sandwich aux vers de terre chez Air India

vers

Non, ce n’était pas un recrutement pour un Koh Lanta version Bollywood. Et difficile de retrouver son appétit après… La compagnie aérienne nationale indienne a annoncé avoir lancé une enquête après qu’un passager a trouvé des vers de terre dans un sandwich.

L’histoire peu appétissante s’est déroulée le 28 septembre dernier sur un vol entre New York et New Delhi. Le passager a bien évidemment fait remarquer l’existence d’invertébrés dans son en-cas au personnel de cabine qui lui a aussitôt proposé un nouveau sandwich… Mais écoeuré, il a refusé.

Jusqu’ici, rien n’avait filtré à travers les médias, Air India n’ayant pas voulu communiqué – et on le comprend !- sur le sujet. Mais le passager s’étonnant de ne pas recevoir d’excuses, deux semaines après le repas manqué a décidé de le rendre public. Air India a donc du se résoudre à commenter l’affaire en affirmant qu’elle enquêtait sur le fâcheux événement auprès de la société de catering (américaine) qui lui a fourni le fameux sandwich aux lombrics. Son porte-parole a aussi qualifié l’événement de « très rare », soulignant outre mesure qu’elle allait continuer à maintenir un service haut de gamme y compris dans les conditions d’hygiène.

Décidément, rien ne va plus chez Air India, les incidents se suivant les uns et les autres… De quoi faire un petit livret tragi-comique des insolites de l’aérien. Rappelons ainsi qu’en mars dernier, les médias locaux rapportaient qu’elle avait suspendu deux pilotes pour avoir laissé pendant 40 minutes aux commandes de leur avion A321 parti de Bangkok pour New Delhi deux hôtesses de l’air, elles aussi suspendues. Et pendant ce temps, les deux pilotes piquaient un roupillon en classe Affaires…

Et en mai dernier, c’était au tour d’un pilote d’un vol entre Delhi et Bangalore de se retrouver bloqué dans les toilettes, le co-pilote se retrouvant contraint de poser en urgence son avion à Bohpal pour une escale improvisée. Et encore cette année, bien qu’hélas un peu plus commun dans le genre, la compagnie avait suspendu pendant 3 mois un de ses pilotes pour ivresse : il allait décoller depuis Chennai pour Madurai avec un avion rempli de passagers…

[Source: http://www.air-journal.fr ]

Corsair et ses repas dit « à thème »

repas avion

 

Uniquement disponible depuis les vols au départ d’Orly, Corsair a lancé une nouvelle gamme de repas à thèmes afin de rendre l’expérience de voyage encore plus agréable.

La montée en gamme chez Corsair International passe aussi par le lancement de prestations culinaires améliorées comme les repas à thème disponibles désormais à bord des appareils de la compagnie au départ de Paris-Orly. Pour un coût de 10 à 24 euros, les passagers choisiront entre le menu italien, « des plats aux saveurs d’une Italie authentique et traditionnelle » (10 €), le menu marin, « des plats simples et savoureux autour des produits de la mer » (10 €), le menu Terroir « composé des recettes qui ont fait la réputation de la table française » (12 €) ou le menu Gourmet servi dans de la porcelaine fine et proposant des mets fins et élaborés (24 €).

Rappelons que Corsair propose déjà gratuitement six types de repas spéciaux : végétarien, casher, poisson, diabétique, sans sel et hindou. Pour en bénéficier, il vous suffit de sélectionner le repas que vous souhaitez lors de votre réservation de billet. (Service offert selon la destination et sous réserve de disponibilité).

Les nouveaux repas à thèmes sont aussi mis en vente via le site web et le call centre de la compagnie, l’option étant disponible jusqu’à 48 heures avant le départ des vols concernés. L’offre sera ensuite ouverte aux vols depuis les Caraïbes ou la Réunion, l’ensemble du réseau devant en disposer au premier trimestre 2014.

Corsair International qui partage ses codes avec Air Antilles Express, Air Caraïbes et Aigle Azur, dessert depuis sa base d’Orly les Caraïbes, l’Ile de la Réunion, Madagascar, l’Ile Maurice, Mayotte, le Sénégal, la Côte d’Ivoire et le Canada. Elle relancera cet hiver une liaison directe entre Paris et La Romana, sa seconde destination en République Dominicaine après Punta Cana.

 

[Source: http://www.air-journal.fr ]