Exclu : les nouvelles cabines des B.777-300ER COI / CILA d’Air France!

Les chantiers de rénovation des cabines Air France battent leur plein. Du moins sur le papier puisque comme on l’a déjà vu les B777-200 de la compagnie ont tous été rénovés, tous comme les 777-300 devenus « BEST ». Quant aux -300, affectés … Lire la suite

Corsair dévoile sa nouvelle classe Business

Après Air Austral c’est au tour de Corsair, ce mardi, de présenter ses nouveautés. Lors des festivités organisées pour les 35 ans de Corsair, le directeur de la compagnie, Pascal de Izaguirre, avait annoncé l’introduction d’une nouvelle classe Business. Le transporteur … Lire la suite

La montée en gamme d’Air Austral

La compagnie réunionnaise basée à l’aéroport de Saint Denis-Roland Garros annonce une montée en gamme avec des nouveautés majeures en termes d’offre et de services, notamment avec un produit entièrement repensé coïncidant avec l’arrivée dès le 9 octobre prochain, de ses nouveaux Boeing 777-300ER, transformés, … Lire la suite

Les premières avancées de l’Alliance Vanille

Ce mercredi 22 juin,, le Comité de décision de l’Alliance Vanille s’est tenu à Saint-Denis, réunissant le secrétaire général de la Commission de l’océan indien Jean-Claude de l’Estrac, le PDG d’Air Austral Marie-Joseph Malé, le PDG d’Air Madagascar Gilles Filiatreault, … Lire la suite

French Blue jetterait à terme son dévolu sur l’Océan Indien

Après plusieurs jours de grève, les syndicats d’Air Caraïbes auraient obtenu que la nouvelle low-cost French Blue, également détenue par le groupe Dubreuil, ne vienne pas menacer leur compagnie sur ses lignes vers les Caraïbes et se contente de desservir … Lire la suite

Le GST : le nouvel outil personnalisant le service à bord, par Delta

Delta Air Lines vante un nouveau procédé intéressant : un outil high-tech utilisé en vol, pouvant aider à personnaliser et rendre plus humain le service des PNC. Le nouvel outil « Guest Service Tool » (GST) est intégré dans les nouvelles phablettes Sleek Lumia 1520. L’objectif est de donner … Lire la suite

Zodiac prône le face-à-face dans les monocouloirs

Zodiac Aerospace a obtenu le brevet recherché pour le Projet HD31, qui propose une configuration de sièges face-à-face pouvant augmenter dans les monocouloirs Airbus ou Boeing à la fois le nombre de passagers et l’espace entre les rangées. Concept exploratoire … Lire la suite

Airbus A350 la nouvelle star des airs!

Plus spacieux, silencieux, léger et surtout plus écologique que tous ses prédécesseurs et concurrents, l’A350 a été conçu pour devenir LA référence mondiale en matière d’aviation civile. Aujourd’hui dominé par l’éternel rival Américain Boeing, le marché des avions long courrier … Lire la suite

10 things airlines are doing to make flying coach more comfortable

Modern air travel has become increasingly unpleasant as airlines continue to shrink seat sizes to fit more passengers on board — and this is especially true in economy class. But not all airlines are heading in this direction. In fact, many … Lire la suite

Madagascar cède la présidence des « îles vanille” à Maurice

Madagascar cède pour les six prochains mois la présidence de l’association Iles Vanille à l’île Maurice. Etaient présents : Ulrich Andriantiana, ministre malgache, Xavier Luc Duval, premier ministre mauricien et ministre du tourisme et des communications externes, Alain Saint-Ange, ministre … Lire la suite

Etihad Airways : Air Seychelles, Washington et Nicole Kidman

Le partage de codes entre la compagnie aérienne Air Seychelles et son actionnaire Etihad Airways a été étendu à deux nouvelles destinations européennes, Athènes et Belgrade. La compagnie émiratie, qui déploie depuis hier un Boeing 787-9 Dreamliner entre Abou Dhabi et Washington, a d’autre part présenté sa nouvelle campagne de publicité mondiale, dont Nicole Kidman est actrice et narratrice.

La compagnie seychelloise appose désormais son code HM sur les vols opérés par Etihad Airways entre Abou Dhabi et Athènes en Grèce d’une part, et Belgrade en République de Serbie d’autre part. Ce qui porte à 12 le nombre de villes européennes proposées par Air Seychelles en partage de codes, après Paris-CDG (qu’elle dessert aussi avec ses propres avions), Bruxelles, Genève, Zurich, Londres, Manchester, Dublin, Francfort, Düsseldorf, Milan et Rome. « Cette expansion ajoute deux villes importantes à notre réseau, rendant l’Europe plus accessible à nos clients et renforce notre présence dans cette région importante », a déclaré le CEO Manoj Papa, qui précise que les Seychelles ont « travaillé dur » pour signer de nouveaux accords aériens avec la Grèce et la Serbie.

Etihad Airways déploie depuis dimanche entre sa base à l’aéroport d’Abou Dhabi et Washington-Dulles un Boeing 787-9 Dreamliner, sur la rotation quotidienne décollant à 11h30 (arrivée 18h45) et revenant des Etats-Unis à 22h50 (arrivée le lendemain à 19h45). L’occasion pour la compagnie nationale des Emirats Arabes Unis de présenter ses nouvelles suites de Première (8 places), ses studios de classe Affaires (28 places) et les 199 sièges d’Economie – sans oublier bien sûr la nouvelle livrée « Facets of Abu Dhabi ». Elle dessert Washington depuis mars 2013, en concurrence avec Emirates Airlines et Qatar Airways.

Enfin la nouvelle publicité mondiale d’Etihad Airways a été présentée ce weekend, la star de cinéma Nicole Kidman étant le visage et la narratrice de la nouvelle campagne de marque ‘Flying Reimagined’. Le film sera diffusé sur des chaînes de télévision et les médias sociaux dans le monde, dans deux formats de 60 et 30 secondes ; la campagne conçue par M&C Saatchi Australia apparaîtra également dans la presse papier, digitale et en affichage. Le film publicitaire des réalisateurs Anthony Atanasio et Valérie Martinez a été tourné à bord du nouvel Airbus A380 d’Etihad Airways et dans plusieurs lieux à travers le monde, incluant différents monuments d’Abu Dhabi. Le film comprend également « une scène créée numériquement de Nicole Kidman à l’intérieur du Louvre Abu Dhabi qui ouvrira prochainement, vitrine futuriste et impressionnante de l’architecture moderne du célèbre architecte Jean Nouvel, influencée par la lumière et les motifs géométriques de l’Emirat. Le Pavillon du Vieux Port à Marseille par Foster & Partners a été choisi pour refléter l’accent mis par la compagnie aérienne sur le design, tandis que la Villa Méditerranée, également à Marseille, centre de la culture, de la promotion du dialogue et de l’amitié internationale, symbolise le rôle d’Etihad Airways en tant qu’ambassadeur mondial. La salle baroque de la Bibliothèque historique de Strahov à Prague, datant du 17ème siècle, représente la connaissance, l’apprentissage et le désir de mener et d’innover ».

Pour le directeur commercial d’Etihad Airways Peter Baumgartner, la compagnie « repousse constamment les limites, s’inspirant du monde pour offrir à nos clients une expérience à bord exceptionnelle. Nous sommes en train de réécrire les règles et de réinventer le voyage aérien en rompant les conventions et en ouvrant la voie à l’innovation, au design, au style et à l’hospitalité. Cette nouvelle campagne a brillamment réussi à mettre en scène notre philosophie de marque et de service, en vidéo, sur papier et sur les canaux numériques. Nicole Kidman, en tant qu’artiste mondialement reconnue, était parfaite pour incarner la voix et le visage de notre histoire, et représente la sophistication, l’intelligence, l’originalité et l’élégance – des valeurs qui constituent les fondements de la marque Etihad ».

La scène d’ouverture montre Nicole Kidman feuilletant les pages d’un roman à la Bibliothèque de Strahov, suivie de séquences où l’actrice apprécie les cabines révolutionnaires et offres de services à bord du nouvel A380 d’Etihad Airways. Elle se détend notamment dans The Lobby, regarde la télévision dans le spacieux First Apartment et retombe finalement sur le lit double dans la chambre de la cabine trois pièces The Residence by Etihad™ – cabine privée unique dans l’aviation commerciale. La phrase de conclusion, « Parce que leur but n’est pas de parfaire ce qui existe déjà… mais de le réinventer complètement », clôture le film avec des images du nouvel A380 en vol sous la lumière du soir, resplendissant dans la nouvelle livrée de la compagnie aérienne ‘Facets of Abu Dhabi’.

Le film publicitaire est visible ici, avec une interview de l’actrice.

SOURCE : Air-Journal

Le nouveau réseau « Air Caraïbes-Corsair »

Désormais premier pôle aérien français 100 % familial et privé, le nouvel ensemble disposera d’une flotte de 15 appareils long et court-courrier couvrant un réseau de 15 destinations, dont notamment les Antilles où il détrône Air France de sa position de leader. Nouvelles fréquences, nouvelles destinations… les ambitions sont clairement affichées… mais (pas encore) pas dévoilées.

Des flashes d’appareils photo qui crépitent dans tous les sens, des caméras TV disposées un peu partout dans une salle bondée, il y avait la foule des grands jours vendredi matin dans le salon Mozart de l’hôtel Intercontinental (Grand Hôtel place de l’opéra) à Paris pour couvrir la conférence de presse conjointe Air Caraïbes/TUI.

Premier à prendre la parole, Pascal de Izaguirre (photo ci-contre), Président de TUI France et PDG de Corsair International, s’est expliqué sur les raisons de la cession de la compagnie maison. « Le business model de Corsair est aujourd’hui complètement différent de celui des autres compagnies du 1er groupe touristique mondial. Devenue compagnie régulière depuis quatre ans alors que toutes les autres sont 100 % charter, Corsair n’est plus au cœur de métier de TUI ».

Résultat chiffré, TUI France qui pesait 40 % du chiffre d’affaires de la compagnie en 2010, n’en représentait plus qu’un petit 5 % quatre ans plus tard. Les accords avec TUI seront conservés mais les futurs rapports commerciaux seront régis comme avec n’importe quel autre fournisseur du TO (on peut émettre quelques réserves légitimes quand on sait que Pascal de Izaguirre siègera au conseil de surveillance de la future entité dont le nom n’a pas encore été décidé – réflexion personnelle de l’auteur).

Pour Jean Paul Dubreuil (photo ci-contre), Président du groupe éponyme propriétaire d’Air Caraïbes, le rachat de Corsair était une évidence. « Les deux compagnies sont complémentaires. Air Caraïbes et Corsair avaient déjà un accord de code share depuis mars 2002. C’est pour cette raison que nous avons fait une offre de rachat à 100 % de la compagnie mais dont je ne dévoilerai pas le montant ».

L’arrivée de Corsair dans le giron du Groupe Dubreuil lui offrira également l’ouverture sur de nouvelles destinations (voir infographie 1) où la compagnie aérienne bénéficie de parts de marché (PDM) non négligeables.

Outre les Antilles, où l’entité dépasse désormais les 50 % de PDM (contre 40 % pour Air France), Corsair apportera dans l’escarcelle ses dessertes de l’Océan Indien (Maurice, Réunion, Madagascar, Mayotte), de l’Afrique de l’Ouest (Dakar – Sénégal – et Abidjan – Côte d’Ivoire) mais aussi du Canada (Montréal). Le rachat sera effectif après recapitalisation de Corsair (acté par TUI France mais dont le montant n’a pas été non plus dévoilé), l’avis du Comité d’Entreprise de la compagnie et bien sûr, l’approbation des autorités de la concurrence française.

« La marque Corsair, tout comme son entité juridique, seront conservées et la compagnie deviendra une compagnie sœur d’Air Caraïbes. La gouvernance sera assurée par un Conseil de Surveillance dont j’assurerai la présidence, et où siègera Pascal de Izaguirre. Quand à la présidence du directoire, elle sera assurée par Marc Rochet (photo ci-contre), Président d’Air Caraïbes International », précise Jean-Paul Dubreuil.

Air Caraïbes et Corsair conserveront leurs réseaux spécifiques, leurs personnels et leurs compétences (voir infographie 2), même si des synergies sont forcément prévisibles. « Il n’y aura plan social, nous garderons tous les emplois chez Corsair. Et nous comptons bien faire des profits dès la première année d’exploitation » tient à préciser le président du Groupe Dubreuil.

Aujourd’hui, avec quinze appareils disponibles (voir infographie 2), Jean-Paul Dubreuil annonce également une refonte totale de sa flotte. Après s’être engagé dans la location de trois Airbus A350-900 supplémentaires (réception entre 2017 et 2019), la structure disposera d’une option supplémentaire de deux A350-1000 (photo ci-contre) en pleine propriété (réception entre 2023 et 2024).

La nouvelle flotte, composée principalement d’Airbus A350 : six A350-900 (dont les deux premiers appareils entreront en service fin 2016, soit deux ans avant les premiers A350 pour Air France – ndlr) et de cinq A350-1000 (arrivée prévue entre 2020-2024), comportera, à l’horizon 2024, onze Airbus de dernière génération.

Dans les projets de la future structure, de nouvelles fréquences et de nouvelles destinations sont au menu… mais on n’en saura pas plus, tout juste que le Canada (destination estivale pour le marché français et européen) est dans le collimateur pour faire le pendant à Maurice (destination hivernale pour ce même marché).

Aux vues de tous ces projets, c’est la compagnie Air France, engagée dans un nouveau plan d’économies, qui a du souci à se faire…

AIR CARAIBES CORSAIR

SOURCE : Pagtour

Le plan de renouvellement de la flotte d’Air Madagascar

Un accord a été signé le 4 février 2015 avec l’avionneur européen ATR Aircraft à Paris pour introduire deux nouveaux appareils ATR72-600 de dernière génération.

Le premier sera livré le 15 mars 2015 et le second le 15 avril 2015, ce qui portera à cinq le nombre d’avions ATR exploités par la compagnie.

Cet accord prévoit également la formation du personnel technique, notamment le Personnel Navigant Technique et les mécaniciens et techniciens de maintenance.

Un inspecteur de l’Aviation Civile de Madagascar bénéficiera en outre d’une formation afin qu’Air Madagascar puisse acquérir une autonomie opérationnelle dès la livraison des appareils.

De plus, en remplacement des deux Boeing 737-300, sortis de la flotte en décembre 2014, un B737-700 complétera la flotte régionale. La flotte comprendra ainsi deux appareils B737.

Le Conseil d’Administration a par ailleurs adopté la formation d’une vingtaine d’équipages pour l’exploitation du réseau long-courrier avec ses deux Airbus A340, formation qui viendra donc renforcer le Personnel Naviguant qualifié pour ce type d’avion.

Le renouvellement de la flotte d’Air Madagascar permet notamment à la compagnie d’étendre son programme de vols pour la saison été 2015.

Ainsi, à partir du 15 mai 2015, Air Madagascar passera de 3 à 5 fréquences hebdomadaires entre Paris et Antananarivo, dont deux via Marseille.

De plus, à partir du 1er avril 2015, la compagnie proposera sur son réseau domestique une « augmentation des fréquences avec au moins un vol journalier pour les treize destinations desservies à Madagascar, passant à deux ou trois vols quotidiens le week-end et en haute-saison », une « uniformisation des horaires de départ », une « application de nouvelles offres tarifaires et politiques commerciales », ainsi que la « création de nouvelles lignes transversales ».

Les clients pourront réserver ces nouveaux vols dès le 9 mars prochain.

Enfin, à compter du 15 septembre, l’Asie sera desservie par trois à quatre fréquences par semaine, dont deux fréquences hebdomadaires sur Bangkok et Guangzhou (Chine) via La Réunion grâce au partage de codes avec Air Austral, indique la compagnie dans un communiqué.

SOURCE : Tourmag

Air Caraïbes bientôt devant Air France

Après deux ans de fiançailles, Air Caraïbes va finalement mener Corsair à l’autel. Son principal actionnaire, le groupe Dubreuil, a décidé de se porter acquéreur de Corsair. La date des noces sera connue le 19 février, à l’issue du CCE de Corsair. Si tout se passe bien, leur union donnera naissance au nouveau numéro 2 du ciel français, derrière Air France et ses filiales Hop et Transavia, avec un trafic total d’environ 2,4 millions de passagers et plus de 800 millions d’euros de chiffres d’affaires. Mais en devenant numéro 1 sur cet axe, ce sera surtout la première fois qu’une compagnie française dépassera Air France sur l’une de ses principales liaisons.

Sur le papier, les futurs mariés Corsair et Air Caraïbes ont de nombreux points communs : de taille relativement proche – 350 millions d’euros de chiffres d’affaires et 1,23 million de passagers pour Air Caraïbes contre 483 millions et 1,23 millions de passagers pour Corsair – les deux compagnies se connaissent bien. Depuis 2012, elles commercialisent conjointement leurs vols au départ d’Orly sur les Antilles et La Réunion. Ensemble, elles représentent 52 % de parts de marché sur l’axe métropole/Antilles, contre 43 % pour Air France et 5% pour XL Airways. Elles exploitent également le même type d’appareil – l’Airbus A330 – et puisent toute deux la majeure part de leur clientèle sur le marché antillais, principalement.

Cependant, en dépit de ces similitudes, leurs situations sont très différentes. Si Air Caraïbes est la plus rentable des compagnies françaises, n’ayant connu qu’une seule année de pertes en dix ans, Corsair n’a pas fait de bénéfices depuis 2009, malgré les plans d’économies successifs. Si la part de marché d’Air Caraïbes sur l’axe transatlantique n’a cessé de croître, celle de Corsair, naguère principal concurrent d’Air France, n’a cessé de décliner. Alors qu’en 2014, Marc Rochet, le PDG d’Air Caraïbes, annonçait triomphalement lune commande de six Airbus A350 pour préparer l’avenir, Corsair était toujours incapable de se prononcer sur le remplacement de ses Boeing 747, censés quitter la flotte en 2017.

L’union d’Air Caraïbes et de Corsair ne sera donc nullement un mariage entre égaux, mais plutôt la reprise d’un perdant par un vainqueur. Avec les conséquences que cela implique pour Corsair. Même si les intentions du repreneur sont les meilleures, le regroupement des deux compagnies produira inévitablement des doublons. Compte tenu de la faiblesse actuelle du trafic sur les Antilles, en baisse de 0,6 % en 2014, ce rachat devrait également s’accompagner d’une réduction de l’offre commune, avec la sortie des Boeing 747. Enfin, il n’est pas sûr que les lignes de Corsair sur l’Afrique et Montréal intéressent Air Caraïbes. Jusqu’à présent, Air Caraïbes n’avait pas jugé bon d’étendre l’accord commercial à ces destinations hors DOM. Au contraire, son PDG, Marc Rochet, s’est toujours montré prudent concernant les projets de développement d’Air Caraïbes hors de sa zone d’influence. « Je préfère investir dans notre flotte plutôt que dans des stratégies aventureuses », expliquait-il. Autant d’interrogations qui font planer de lourdes menaces sur les effectifs de Corsair, au sortir d’un plan social. In fine, Air Caraïbes se retrouverait ainsi en quasi-duopole sur les Antilles et en position de force face à Air France, avec des coûts de fonctionnement très inférieurs et dans trois ans, des A350 offrant un gain de consommation de 25 % sur les Boeing 777 d’Air France.

Nous ne manquerons pas de vous tenir informés du voyage de noces!

SOURCE : les échos

Nouveaux menus chez Air Austral

Les passagers Loisirs qui relient Paris et La Réunion avec Air Austral peuvent désormais choisir entre 6 menus différents avant même le décollage : 

– le «Créole» se positionne en véritable ambassadeur des saveurs de l’île de la Réunion. Il propose un Ti ‘Punch et un petit rougail réunionnais

 – le «Burger», véritable hamburger qui séduira les « ados » avec son véritable hamburger

– le «Light» dans lequel s’invite la légèreté pour garder la ligne. Avec ce choix de menu, le passager bénéficiera aussi d’un petit déjeuner «Light»

– le «Fraîcheur», un plat végétarien

– le «Marin», où toutes les saveurs de la mer se retrouvent dans un menu subtil

– enfin, le «Gastronomique» ravira les papilles des plus gourmets (photo ci-dessus).

Ces 6 propositions sont dès à présent disponibles à la commande pour tout voyage effectué à partir du 19 février 2015. La réservation se fait en ligne sur le site internet de la compagnie entre 30 jours et 96 heures avant le départ. Le prix varie entre 15 et 24€ selon les plateaux choisis.

En outre, la clientèle de la classe Confort peut faire le choix de son plat préféré grâce à la pré-réservation en ligne jusqu’à 96 heures avant le départ et ce parmi une offre élargie.  En plus des 2 choix de plats chauds actuellement proposés à bord, elle pourra apprécier trois nouvelles recettes aux saveurs traditionnelles, de l’Océan Indien ou de la Métropole.
En Club Austral, les voyageurs apprécieront une offre élargie à 5 repas dont 2 nouveautés également disponibles à la pré-réservation en ligne. Les clients peuvent, entre autres, savourer un «filet de Légine» au départ de la Réunion et «une blanquette de veau» au départ de Paris-CDG.

Extra Repas Marin

Extra Repas Marin

Extra Repas creole

Extra Repas creole

Extra Repas Ado

Extra Repas Ado

Extra Repas light

Extra Repas light

Extra Repas Vegetarien

Extra Repas Vegetarien

SOURCES : Deplacements professionnels, Air Journal, Air info

 

Air Madagascar choisit le Boeing 737-700

Le voile est levé. Après des mois de négociations, le choix de la partie malgache est tombé sur la marque Boeing. Airbus a perdu la bataille.

Deux Boeing partent, un arrive. Après un long sus­pense sur la marque des nouveaux avions qui composeront la nouvelle flotte de la compagnie Air Madagascar, après le départ des deux Boeing 737 dont les contrats ont expiré en décembre, leurs identités sont dévoilées officiellement. Le président du conseil d’administration de la compagnie, Henri Rabary- Njaka a annoncé, hier, au cours d’une conférence de presse, que deux ATR 72 600 vont arriver les 15 mars et 15 avril. L’arrivée de ces deux ATR portera à cinq le nombre d’avions de type ATR exploités par la compagnie. Le Boeing 737-700 qui va assurer la desserte sur les lignes régionales est attendu quelques mois après. La flotte comprendra ainsi deux Boeing de ce type. « L’objectif est que ce nouvel appareil soit disponible avant le début de la haute saison touristique », poursuit le PCA.
Outre l’acquisition de ces nouveaux avions, un nouveau programme de vol a été également adopté. Ces initiatives entrent dans le cadre de la restructuration et la réorientation stratégique de la compagnie aérienne nationale qui épouse le plan national de relance du tourisme.
À partir du 1er avril, Air Madagascar proposera sur son réseau domestique des vols qui répondront aux attentes du marché et des différents opérateurs. Plus précisément, il s’agit d’une augmentation des fréquences avec au moins un vol journalier pour les treize destinations desservies à Mada­gascar, passant à deux ou trois vols quotidiens le weekend et à la haute saison.

SOURCE : L’express de Madagascar

XL Airways embarque des tablettes pour divertir ses passagers

 

Depuis quelques semaines, XL Airways a mis la tablette à l’honneur pour divertir ses passagers. Les terminaux mobiles diffusés sont conçus comme des systèmes prêts à emploi qui embarquent une offre de films récents, de dessins animés, de jeux ou de magazines numériques. Un choix plus économique pour elle que les coûteux systèmes de divertissement intégrés au siège (IFE).

« Les voyageurs d’aujourd’hui sont des nomades ultraconnectés. Ils veulent profiter de leur vol pour regarder le film encore à l’affiche ou divertir leur enfant » explique Laurent Magnin, PDG de la compagnie aérienne.

Le service est offert aux passagers de la classe haut de gamme (Galaxie) de la compagnie. Il est proposé à la location, à 10€ en classe économique. Ces tablettes Samsung (Galaxy Tab Pro) ont été personnalisées par un prestataire (Interactive Mobility).

Pour la compagnie aérienne low cost, ce choix est clairement économique. Elle ne souhaitait pas opter pour les systèmes de divertissement intégrés dans les sièges. De son point de vue,  « ceux-ci sont des sources de coûts considérables pour les compagnies, que ce soit pour l’installation, la maintenance ou tout simplement le transport de ce matériel qui leste sensiblement les avions ».

Plus gênant, selon elle, « ces systèmes ne sont pas évolutifs et doivent donc être remplacés régulièrement au cours de la vie d’un avion de ligne. »

Une pierre directe dans le jardin de Panasonic Avionics et de Thalès qui a racheté LiveTV. Ils comptent parmi les principaux fabricants de systèmes de divertissement embarqué qui équipent les avions des grandes compagnies traditionnelles. Pour certains spécialistes, ils représenteraient un investissement de quelques dizaines de milliers de dollars par siège.

XL Airways n’est pas la première à lancer un service de prêt de tablettes. Air Canada Rouge (la filiale low cost de la compagnie canadienne) propose, sur certains vols long-courrier, des locations d’Ipad. Certaines autres proposent même ce service sur des vols court-courrier, comme la compagnie australienne Qantas, qui prête des iPAd sur sa flotte régionale de Boeing 717.

D’autres compagnies aériennes tablent aussi sur le fait que les voyageurs amènent leur propre tablette à bord. British Airways met ainsi à disposition de ses passagers un système de fixation,  à bord de sa nouvelle cabine Euro-Traveller.

SOURCE : BFMTV

Air France multiplie les options payantes sur les sièges éco

Rangées de sièges dans un Boeing 777 d'Air France © (D.R)

20 euros de plus pour avoir un siège à l’avant de l’avion, 30 pour réserver à l’arrière. Depuis le 23 janvier, Air France propose deux nouvelles options payantes pour bénéficier d’un petit peu de confort supplémentaire. Aucune amélioration n’est en revanche proposée sur les sièges sans supplément…

Sur les 422 places éco du Boeing 777-300, 50 sièges sont à option. Une nouveauté qui permet à la compagnie aérienne de faire rentrer de nouveaux revenus sans dépenser puisque les sièges classiques en classe économique ne bénéficient eux d’aucune amélioration particulière.
Cette pratique commerciale venue du modèle low cost a encore de beaux jours devant elle. A compter du 1er Avril, d’autres sièges sont annoncés comme payants par Air France.

SOURCE : Réunion 1ère

Partage de codes entre Air France et Air Austral

uuaf_vf

Le rapprochement Air France/Air Austral se concrétisera le 15 Décembre 2014 avec une offre étendue pour les clients des deux transporteurs. Mayotte et les Comores apparaissent dans le catalogue de la compagnie Nationale. 40 destinations européennes sont possibles depuis de La Réunion.

A l’heure des  restructurations indispensables, d’une crise économique sans précédent et d’une grève des commandants de bords, Air France termine l’année 2014 dans le rouge.
De son côté Air austral tente de redresser la barre depuis deux ans. Le nouveau directoire de la compagnie locale s’affaire à effacer les dettes.
 
La brusque chute des prix du pétrole et un accord prometteur entre Air France et air Austral pourraient contribuer à un regain d’optimisme chez les nouveaux partenaires.

Dès le 15 Décembre 2014, un accord signé entre les compagnies va entrer en vigueur. Les clients d’Air France auront désormais la possibilité d’acheter un billet Paris/Mayotte ou Paris/Moroni. En contrepartie, 40 destinations européennes sont proposées par Air Austral au départ de La Réunion. Dans les deux cas, le client n’aura plus à se promener avec deux billets. Cette harmonisation entraine également une prise en compte des plans de vols et des horaires des avions pour limiter, quand c’est possible, la durée des transits.  
 
Un rapprochement inévitable 
 
Fini, donc, l’achat de deux billets pour voyager sur l’une ou l’autre compagnie. Ce premier accord  en appelle d’autres. Le catalogue des deux compagnies devrait s’élargir au fil des mois, dans l’océan Indien pour Air France et en Europe pour Air Austral.
 
Cette signature n’est pas surprenante. La compagnie locale est naît de la volonté politique de La Région sous la présidence de Paul Vergès avec l’aide non dissimulée d’Air France. Les années et les stratégies avaient éloignées les deux parties.
 
La crise, les difficultés financières, le changement de présidence, l’installation de personnes issues de la compagnie Nationale aux commandes d’Air Austral sont autant d’éléments qui ont accélérés le rapprochement des deux sociétés. Un « mariage » de raison dont les clients devraient être les premiers bénéficiaires.

SOURCE : Réunion 1ère

La nouvelle livrée d’Air Austral est arrivée à La Réunion

air-journal_Air-Austral-777-300ER-nouvelle-livrée

Un Boeing 777-300ER de la compagnie aérienne Air Austral, le premier à arborer la nouvelle livrée, s’est posé jeudi dans l’île de La Réunion.

La compagnie aérienne française a annoncé le 27 novembre 2014 l’arrivée à l’aéroport de Saint Denis-Roland Garros de son premier Triple Sept redécoré aux couleurs de l’Ile de la Réunion, en provenance de Paris-CDG. Air Austral explique que les dérives de la flotte « deviennent un véritable porte drapeau. Avec des images signées Serge Gélabert, photographe incontournable de la Réunion, la compagnie affirme clairement son ancrage et son identité réunionnaise. Le Sud Sauvage, le volcan, les montagnes et les cascades de l’île s’affichent fièrement en plein ciel ». La transformation du 777-300ER, qui peut accueillir 18 passagers en classe Affaires, 40 en Premium et 384 en Economie, a nécessité 8 jours de travail par une trentaine d’employés des ateliers Air Livery à Manchester, qui a entamé la même opération sur un deuxième avion.

Après avoir dévoilé son logo en septembre dernier, cette livrée marque la mise en place de la nouvelle identité visuelle de la compagnie. D’autres surprises attendent les passagers d’Air Austral dès le 3 décembre: des cabines renouvelées, de nouvelles trousses de voyages, deux fois plus de films, la possibilité de télécharger gratuitement la presse et un service de vins à la bouteille en classe Club Austral et Confort, la mise à disposition d’un duvet et d’un sur-matelas en classe Club Austral… La flotte d’Air Austral sera progressivement repeinte et l’ensemble des appareils arboreront ces nouvelles couleurs courant 2015.

Le PDG Marie-Joseph Malé précise dans un communiqué : « cette nouvelle identité vise à incarner nos valeurs et accompagner notre entreprise dans sa modernisation et son nouvel envol. C’est une image à grand spectacle qui mêle avec fierté les racines réunionnaises de la compagnie à la Modernité et l’Excellence que nous cherchons à incarner. Des nouveaux produits viendront accompagner très prochainement cette nouvelle image et porter ainsi les ambitions de la compagnie et sa position de compagnie phare de l’Océan Indien ».

SOURCE : Air-journal

Le premier A330-300 de SriLankan Airlines

Air-journal_Srilankan Airlines-A30-300

 

La compagnie aérienne nationale du Sri Lanka a pris livraison de son premier Airbus A330-300.

Les traditionnels canon à eau ont salué l’arrivée vendredi du premier A330-300, équipé de réacteurs Rolls Royce Trent 700, sur l’aéroport Bandaranaike de Colombo, capitale du Sri Lanka. Ce premier exemplaire est destiné au réseau de l’extrême-est, avec quatre vols par semaine pour chacune de ses deux destinations, Tokyo au Japon et Guangzhou en Chine, à partir de décembre prochain.

Il rejoint la flotte tout Airbus de la compagnie nationale, composée de 7 A320-200, 2 A321-200 et 6 A340-300. 5 autres A330-300, configurés pour 297 passagers (28 en classe Affaires, 269 en classe Economie) et dotés d’innovations dans les systèmes IFE de divertissement, lumières d’ambiances…, doivent prochainement venir dans le cadre du plan de renouvellement de sa flotte, à partir de décembre 2014, jusqu’à octobre 2015.

La compagnie sri-lankaise attend aussi l’arrivée de 7 A350-900, les trois premiers à partir de juillet 2016, un quatrième en 2017, les autres à l’horizon 2020. Ces modèles doivent remplacer ses quadrimoteurs A340 vieillissants.

Depuis 1993, SriLankan a noué un partenariat stratégique de long terme avec Airbus, quand elle a commencé à opérer des A320 et A340. Elle cherche désormais à diversifier sa gamme de produits proposés, indique-t-elle dans son communiqué, afin de d’accompagner le développement d l’activité économique et touristique du pays. « Nous sommes très fiers de nos deux décennies de partenariat avec SriLankan Airlines. Ils ont construit leur succès sur nos avions », s’est félicité John Leahy, directeur commercial d’Airbus.

SOURCE : Air-journal