La valise connectée

Un nouveau dispositif va être testé par Air-France-KLM à la fin de l’année. Composé de deux appareils électroniqueseTag et eTrack, il permettra d’acheminer les bagages avec un suivi renforcé tout en donnant la possibilité au passager de suivre en temps réel son bagage de soute.

Le groupe Air France-KLM s’est associé à KPN et Fast Track Company pour concevoir, et commercialiser à terme, deux petits appareils électroniques traceurs de bagage.

L’eTag et l’eTrack auront donc pour objectif de soulager les passagers stressés par l’idée de voir égarer leurs bagages tout en permettant à Air France-KLM de réduire ses coûts dans les processus d’enregistrement et d’acheminement des voyageurs et de leurs bagages.

L’eTag est une étiquette électronique, s’accrochant à l’extérieur du bagage et affichant les informations du vol du passager dès que celui s’est enregistré en ligne. L’eTrack est doté d’un système GPS et d’une connexionGSM et Bluetooth permettant au passager de savoir à tout moment (à l’exception des phases de décollage et d’atterrissage où ses fonctions se désactivent) l’endroit précis où il se trouve. En cas de perte par exemple sur un aéroport de transit, il devient facile à la compagnie de traquer précisément le bagage.

Le système qui fonctionne via une inscription sur le compte de fidélisation d’Air France-KLM FlyingBlue sera commercialisé à l’issue d’une phase de tests fin 2014 auprès de certains voyageurs. Son prix est aujourd’hui inconnu, mais d’autres compagnies ayant le système Flying Blue, pourraient être tentés de l’utiliser, Air France annonçant des séries limitées de valises Samsonite avec les deux appareils intégrés.

Rappelons aussi que Lufthansa s’est elle aussi lancée dans la valise intelligente avec son service Hometag, un système moins ambitieux mais permettant au passager d’éditer son étiquette tout en l’équipant d’une puce RFID (identification radio rapide) qui contient une copie complète de ces informations, accélérant encore la dépose bagage – et facilitant son suivi une fois le voyage commencé.

Les bagages égarés ou retardés coûtent chaque année quelque 2,6 milliards de dollars  aux différentes compagnies aériennes selon selon une étude SITA (Société internationale de télécommunications aéronautiques) avec un taux de 8,83 bagages perdus ou retardés pour 1 000 passagers, ce taux restant en Europe plus élevé que la moyenne (9,4 bagages perdus ou retardés pour 1 000 passagers).

SOURCE : AIR JOURNAL

Un passager ivre débarqué du vol Bangkok-Chenaï-Réunion d’Air austral

AirAustral_JIR_465669_0

 

Dans la nuit du lundi 4 au mardi 5 Mai 2014, le commandant de bord de l’Airbus A 300-200 à destination de La Réunion est contraint de se poser au Caire. Deux passagers, totalement ivres, sont devenus agressifs avec les autres voyageurs et le personnel de bord. La police égyptienne est appelée à la rescousse pour interpeller les deux violents qui se rendaient à Mayotte. Moins d’une semaine vient de s’écouler, cinq jours précisément. Cette fois l’incident, moins grave mais similaire, s’est produit avant le décollage sur un Boeing 737-800 d’air Austral prêt à quitter Bangkok pour rejoindre Chenaï et La Réunion.

Interpellé à Bangkok
 
Le fauteur de trouble est un Réunionnais, propriétaire d’une ferme avicole, installé à 400 kilomètres de la capitale thaïlandaise. Monté à bord en dernier après avoir rencontré des problèmes administratifs, il s’est montré agité, voire inquiétant. Le passager après s’être installé bruyamment a voulu rejoindre la classe affaire, alors que l’avion roulait vers la piste de décollage, et qu’il était interdit de se déplacer. Estimant la situation dangereuse, pour l’homme d’affaire et les autres passagers, l’équipage a prévenu le commandant de bord. Celui-ci a décidé de stationner son appareil sur un parking, pour laisser le temps à la police locale d’appréhender l’individu. Là encore, le voyageur au comportement suspect était sous l’emprise de l’alcool.

 

SOURCE : Réunion 1ère

La nouvelle Première d’Air France

LA NOUVELLE PREMIÈRE D’AIR FRANCE, UNE SUITE HAUTE COUTURE

mercredi 7 mai 2014

Air France dévoile aujourd’hui, au cours d’un événement exceptionnel à Shanghai, sa nouvelle suite La Première. Nouvelle étape du vaste projet de montée en gamme de son offre long-courrier ‘Best and Beyond’, la suite La Première équipera progressivement 19 Boeing 777-300 d’Air France à partir de septembre 2014.

une_Best_and_Beyond_Premiere_630x0

 

Télécharger le dossier de presse
Voir la vidéo du siège La Première
Voir la vidéo du concept La Première
Télécharger les vidéos en HD

PLUS QU’UN FAUTEUIL, UNE SUITE PRIVATIVE

La nouvelle cabine La Première, véritable écrin, accueille désormais quatre suites individuelles exclusives à bord des Boeing 777-300 long-courriers d’Air France. A bord, chacune promet une intimité préservée et permet de s’isoler partiellement ou totalement, dans un confort absolu.

Bien-être, repos et sérénité voyagent en harmonie, pour un moment d’exception. Une fois installé, l’hôte de La Première est comme chez lui. Le large fauteuil s’adapte à chaque morphologie et invite immédiatement à la détente et au repos. Chacun profite d’un écran tactile personnel de 24 pouces (61 cm) à l’image Haute Définition, l’un des plus grands jamais proposé à bord.

UN LIT DIGNE DES PLUS GRANDS HÔTELS

A l’image d’un séjour dans un palace, s’endormir dans l’une des suites La Première est une expérience totalement exclusive. En un instant, le fauteuil se décline en un véritable lit, totalement horizontal et long de plus de deux mètres. Les accoudoirs deviennent alors entièrement escamotables et offrent un vaste espace de 77 cm de large.

Lorsque le client est prêt à s’endormir, les membres d’équipage installent un matelas sur le fauteuil, pour un confort toujours plus irréprochable. Ils disposent ensuite un large oreiller et une couette Sofitel My Bed®. L’oreiller est recouvert d’une taie en fil de coton peigné pour une douceur absolue, l’assurance de profiter d’un sommeil totalement réparateur.

UNE SUITE OUVERTE OU TOTALEMENT PRIVÉE, LE LUXE DE DÉCIDER

Air France habille chacune de ses suites de rideaux épais, retenus par des embrasses en cuir. Concept unique et audacieux, ils permettent de s’isoler totalement ou partiellement, selon son envie. Une fois les rideaux complétement fermés, la sensation d’être comme chez soi est sans égale, totalement enveloppé dans sa cabine privée. La suite La Première devient ainsi un vaste espace totalement privé avec 3 m2 disponibles pour chacun.

La suite peut également se vivre à deux. En face du fauteuil, un siège confortable, un ottoman, permet au client d’inviter un hôte, le temps d’une conversation ou d’un repas. La suite devient salon, restaurant, espace de travail, etc. Tout est permis dans cet espace modulable à l’envi.

UN ESPRIT HAUTE COUTURE

Air France sublime l’élégance à la française et l’exprime grâce au choix des textures et matières, toujours guidée par l’obsession du confort absolu. Les parois de la cabine « façon cuir » créent une ambiance feutrée. Le cuir, de haute qualité, se retrouve sur l’appui-tête et les accoudoirs. Un épais tissu doux et tramé recouvre le siège. Il rappelle le tweed et apporte un élégant cachet à l’ensemble de l’espace. Les nombreux rangements sont capitonnés de suède. Surpiqûres, accents boisés, touches métalliques, la suite est sophistiquée, jusque dans les moindres détails.

« Notre nouvelle suite La Première est, parmi toutes nos nouvelles offres, celle qui porte au plus haut notre engagement pour l’excellence et l’art du voyage à la française. Elle exprime notre volonté de reconquête et notre ambition mondiale. » a déclaré Frédéric Gagey, président-directeur général d’Air France.

EN UN CLIN D’ŒIL

Conçue pour Air France par le fabricant B/E Aerospace, la nouvelle suite La Première est unique au monde. Son allure haute-couture est née de la collaboration entre le designer, Priestmangoode, et Brandimage, agence de conseil en design et branding.

. 76 sièges installés dans 19 Boeing 777-300
. Une cabine exclusive composée de 4 suites
. Un concept unique, chaque suite habillée de rideaux ajustables
. Une suite conçue dans des matériaux nobles : cuir, tissus tramés, suède, etc.
. Un fauteuil à large assise, aux formes ergonomiques, avec fonction appui-lombaires intégrée
. Un accès direct à l’allée centrale
. Un vaste lit totalement horizontal
. Une console épurée aux rangements intégrés
. Une vaste table et un ottoman pour accueillir un hôte pendant le voyage
. Une cloison relevable et des rideaux ajustables, pour choisir son degré d’intimité
. Un plaid et un coussin « boudoir » disponibles dès l’installation à bord
. Matelas, coussin et couette chaude pour des nuits sereines
. Un vestiaire individuel
. Un écran tactile de 24 pouces Haute Définition et télécommande tactile
. Les hublots électriques se baissent d’une simple pression du doigt
. Des accessoires comme chez soi : lampe de chevet, oreiller, plaid, etc.

DIMENSIONS CLÉS

. Longueur du lit : 2,01 m
. Largeur du lit : 77 cm
. Largeur d’assise : 57 cm
. Longueur totale de la suite : 2,30 m
. Espace total disponible : 3 m2

SOURCE : AIR FRANCE CORPORATE

Bagarre à bord d’un vol XL Airways

Dans un communiqué de presse, la compagnie XL Airways informe qu’un de ses avions a été dans l’obligation de se dérouter à la suite du comportement indiscipliné de deux passagers ivres et violents à l’égard des membres d’équipage:


Un vol vers la Réunion dérouté en Egypte: Deux passagers ivres et violents s'en prennent à l'équipage
PASSAGERS INDISCIPLINES A BORD DU VOL SE1150 DU 5 MAI 2014 
  
Le vol SE1150 parti de Marseille hier soir à destination de Mayotte et de La Réunion a été contraint de se dérouter vers l’aéroport du Caire (Egypte) au milieu de la nuit, à la suite du comportement indiscipliné de deux passagers ivres et violents à l’égard des membres d’équipage. 
  
Du fait de formalités administratives avec les autorités de police égyptienne, le vol a redécollé du Caire dans la matinée, après une longue attente des passagers à bord. 
  
En raison de l’inaccessibilité de l’aéroport de Dzaoudzi (Mayotte) de nuit, l’appareil se rendra directement à l’aéroport de Saint Denis de La Réunion. Son arrivée y est prévue à 20h05 locales. Des hébergements sont d’ores et déjà prévus pour les passagers à destination de Dzaoudzi et des solutions de réacheminement sont en cours de mise en œuvre. 
  
Des solutions de réacheminement sont également en train d’être organisées pour les passagers du vol SE1251 Dzaoudzi – La Réunion – Marseille  du 6 mai 2014. 
  
Cette recherche de sièges au départ et à destination de Mayotte est rendue difficile en raison du peu de disponibilités actuelles. 
  
Le vol SE1251 de mardi 6 mai au départ de La Réunion et à destination de Marseille est reprogrammé à 22h locales La Réunion. Son arrivée est prévue à Marseille le mercredi 7 mai à 7h05 et à 9h20 à Paris Charles de Gaulle.