Un siège modulable selon la taille du passager !

morph

Le cabinet de design britannique Seymour Powell a développé un concept de siège d’avion modulable en fonction de la taille des passagers, rapporte un article paru dans l’Usine Nouvelle.

Un enfant n’a pas besoin d’un siège XXL tandis qu’un passager en surpoids nécessite plus d’espace, raisonne Seymour Powell. Pour mettre en œuvre ce principe, le cabinet de design a imaginé un système de banquette modulable en largeur baptisé « Morph » qui permet d’adapter la taille de chaque siège au gabarit du passager assis. Démonstration du concept « Morph » en vidéo (en anglais).

« VIDÉO ICI »

[Source: http://www.air-journal.fr ]

Madagascar : le gouvernement français met en garde ses touristes

madagascar

« Les vols et agressions avec violences dont ont été victimes récemment plusieurs personnes soulignent la dégradation de la situation sécuritaire à Tananarive, qui devrait encore empirer à l’approche des fêtes de fin d’année », peut-on lire sur le sit du gouvernement Conseils aux voyageurs (http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/co…) en date du 22 novembre .

« Aucune zone n’est épargnée et en particulier les lieux fréquentés par les touristes (escaliers menant au Rova, avenue de l’Indépendance et marché d’Analakely, restaurants). Il est recommandé d’être plus que jamais vigilant, y compris dans les lieux apparemment calmes et les restaurants. Lors de déplacements à pied, en journée, il est conseillé de porter le moins possible d’effets personnels (objets de valeurs et sacs à éviter) »

La période électorale, dont la prochaine étape sera le second tour des élections présidentielles et les élections législatives le 20 décembre, est susceptible d’avoir une incidence sur le niveau d’insécurité. « Rassemblements et manifestations sont à prévoir, des risques de débordements ne sont pas exclus », peut-on lire aussi.

Afin de se tenir informé de l’évolution de la situation concernant les deux points précédents, il est fortement recommandé aux voyageurs de s’enregistrer sur le portail Ariane afin de recevoir, le cas échéant, des messages d’alerte. Ariane, est un service gratuit mis à disposition par le ministère des affaires étrangères, qui permet aux voyageurs qui le souhaitent de communiquer des données relatives à leurs voyages à l’étranger et de recevoir des SMS en cas d’incidents sécuritaires.

Il est également conseillé d’avoir sur soi « des photocopies des papiers d’identité, du permis de conduire et du visa de séjour. Conserver les originaux en lieu sûr. Il convient également de s’abstenir de tout agissement irritant à l’endroit de la population (mauvaise conduite au volant, attitude arrogante, comportement déplacé …). »

Voici encore quelques conseils délivrés par ce site sans tomber dans la parano.

« A Madagascar, les risques liés à la criminalité de droit commun sont en nette augmentation. Les zones inhabitées, y compris les parcs nationaux (parc national de la montagne d’ambre, etc.) ou les plages, sont propices aux agressions de touristes par des bandes armées, parfois d’une grande violence, afin de les détrousser. Des cas d’enlèvements sont à signaler.

« Dans les principales agglomérations, les conditions de sécurité suscitent des inquiétudes en raison de la délinquance sur la voie publique (vols à la tire, vols dans les véhicules) et des cambriolages de résidences.

Certaines précautions peuvent diminuer les risques d’agression : • Eviter de transporter sur soi des sommes importantes ou des objets pouvant susciter la convoitise (bijoux, téléphones, …), même jugés sans valeur, • Changer ses devises uniquement dans les banques ou les agences et non dans la rue, au risque d’être repéré et agressé, • Proscrire les déplacements à pied dès la nuit tombée (vers 17 h 30). Opter pour les taxis, nombreux et peu onéreux, • Fermer portes et vitres immédiatement après installation dans le véhicule, de jour comme de nuit, notamment dans la capitale, • Ne pas se promener la nuit dans les quartiers périphériques des cités, • Ne pas circuler sur les routes interurbaines la nuit ; éviter les déplacements en ville aux heures tardives, • En cas d’agression, n’opposer aucune résistance. Adopter une attitude exempte de tout geste brusque, de cris et de paroles inutiles (il est conseillé d’avoir sur soi une petite somme d’argent pour éviter une réaction de frustration de la part des voleurs). Anticiper au mieux les exigences des agresseurs pour que l’agression soit la plus brève possible, • Après une agression, porter plainte auprès du commissariat de police ou de la brigade de gendarmerie, noter le numéro de la plainte, déclarer les objets et les documents volés. Appeler le consulat.

Ensuite ce site fait un état des lieux ville par ville.

TANANARIVE : aucune zone n’est épargnée par la délinquance. Les lieux fréquentés par les touristes en particulier (escaliers menant au Rova, avenue de l’Indépendance et marché d’Analakely) y sont sujets.

Par ailleurs, il est recommandé de circuler portes verrouillées dans la capitale, Tananarive. On note en effet un accroissement des tentatives de compromission d’automobilistes par des jeunes femmes profitant des embouteillages pour monter dans leur voiture et les accuser ensuite, si elles ne sont pas dédommagées, de harcèlement sexuel, ce qui peut faire l’objet de sanctions assez lourdes

DIEGO-SUAREZ : notamment sur la montagne des Français et la montagne d’Ambre : pour le tourisme individuel, faire systématiquement appel à un guide malgache employé par une agence locale.

NOSY BE : une importante augmentation des vols et des agressions à l’encontre des touristes étrangers a été constatée à Nosy Be, notamment sur la route reliant l’aéroport de Fascene à Hellville mais aussi dans des domiciles privés. En conséquence, de jour comme de nuit, il est recommandé de redoubler de vigilance, de ne circuler qu’en véhicule fermé (minibus, taxi, voiture particulière), portes verrouillées. Il est formellement déconseillé de se déplacer sur cet axe à pied, à bicyclette ou en moto, à toute heure. Par ailleurs, il est souhaitable de rester très prudent à Mont Passot, Cascade, Arbre Sacré et dans les rues du centre-ville d’Hellville. Tous les déplacements après la tombée de la nuit doivent être évités évités et il convient de s’abstenir de tout comportement irritant à l’endroit de la population (mauvaise conduite au volant, attitude arrogante, …).

Région d’ANOSY / BETROKA (sud-est du pays) : des vols de bétail organisés à grande échelle génèrent, de façon récurrente, des affrontements entre forces de l’ordre et bandes armées. Les représailles d’éleveurs ainsi que des rivalités entre bandes concurrentes engendrent une situation d’insécurité dans cette région, qu’il convient d’éviter. En revanche, la ville de Fort-Dauphin (Taolagnaro), ses environs immédiats et les côtes ne sont pas touchés.

TULEAR : les déplacements sur la plage de la Batterie, située au Nord de la ville de Tuléar sont formellement déconseillés. La fréquentation de cette plage doit impérativement être évitée en raison d’agressions récentes d’une exceptionnelle violence.

TAMATAVE : certaines plages sont très dangereuses (Tamatave-ville) en raison de la présence de requins.

[Source: http://www.clicanoo.re ]

Air Austral : Un nouveau salon confort !

nouveau salon UU

Services dédiés pour les handicapés, facilités de paiement pour les billets, politique de promotions agressive, nouveau salon à l’aéroport Réunion-Roland-Garros, Air Austral dont la préoccupation première est le retour à l’équilibre en mars prochain, multiplie parallèlement les initiatives en matière de services aux passagers.

Dans le cadre d’Handi Austral, la compagnie réunionnaise a mis en place un service d’accueil dédié avec une adresse e-mail (handiaustral@air-austral.com) et un numéro de téléphone (0 825 950 974).

Toute personne titulaire d’une carte d’invalidité civile ou d’une carte de priorité avec un handicap de plus de 80% et les invalides de guerre sont éligibles au programme Handi Austral. Elles recevront une carte d’abonnement leur donnant accès à des tarifs préférentiels et à des assurances complémentaires. Des places dédiées leur seront réservées à bord des avions. Elles bénéficieront d’un accueil prioritaire à l’enregistrement et pourront emporter 10 kg de bagages supplémentaires ainsi qu’un deuxième fauteuil roulant et les batteries de leur fauteuil sans frais supplémentaires.

Le souci de l’accueil des personnes handicapées s’est étendu à l’aménagement du nouveau salon Confort baptisé Le Guetali et destiné remplacer le Marcel Goulette. Situé en surplomb de la salle d’embarquement, il couvre 171 m2 contre 100 m2 pour le Marcel Goulette. Il peut accueillir 60 personnes. Deux grandes douches et des toilettes ont été aménagées pour permettre l’accès à des personnes à mobilité réduite. L’aménagement et la gestion ont été confiés à Réunion Air Assistance. Coût de l’investissement 450 000 euros. Le salon Club mitoyen sera bientôt rénové.

 

[Source : http://www.clicanoo.re ]

Deux nouvelles marques pour Garuda Indonesia

Explore

 

La compagnie aérienne Garuda Indonesia a dévoilé deux nouvelles marques, Explore pour les vols desservis enATR 72-600 et Explore Jet pour ceux opérés en Bombardier CRJ1000.

Le PDG de la compagnie nationale indonésienne Emirsyah Satar a expliqué le 25 novembre 2013 que ces deux marques spécifiques étaient en ligne avec les « excellentes caractéristiques » des deux types d’avions, capables de desservir de nouvelles destinations dans l’est de l’Indonésie grâce à leur faculté à atterrir sur des pistes « limitées ». Le premier des 25 ATR 72-600 pris en leasing chez Nordic Aviation Capital (livrables jusqu’en 2017, plus dix options), configuré pour accueillir 70 passagers dans la cabine Armonia, est entré en service début novembre sur une rotation quotidienne entre l’aéroport de Denpasar à Bali et Serapangan, et le lendemain entre Batam et Bandar Lampung. Il fera son apparition sur plusieurs nouvelles routes cet hiver, par exemple entre Ulang Padang et Jayapura, Denpasar et Lubuan Bajo puis Ende ou Tambolaka. L’ATR doit également relier la capitale Jakartaà Jayapura ou Merauke à la mi-janvier. A plus long terme, un réseau étoffé à l’intérieur de Sumatra devrait également être développé. Le premier vol Explore en ATR 72-600 est planifié pour le 3 janvier.

Cette même sous-marque a en outre été développée en Explore Jet pour les opérations en CRJ1000, mis en service depuis octobre 2012 par le futur membre de l’alliance SkyTeam. Les deux avions participeront à « améliorer le programme de connectivité nationale MP3EI via le développement du réseau vers les régions à forte croissance et les destinations touristiques dans les zones les plus reculées du pays », a souligné le PDG. La compagnie devrait avoir ajouté à sa flotte en 2013 26 nouveaux appareils, dont quatre Boeing 777-300ER, trois Airbus A330, dix 737-800, sept CRJ1000 et 2 72-600 – plus dix A320 pour Citilink.

Rappelons que Garuda Indonesia rejoindra en mars prochain l’alliance SkyTeam, aux côtés des Air France,KLMAlitaliaDelta Air Lines et autres China Eastern Airlines.

Air Austral sort l’artillerie lourde

austral

Depuis plus d’un an, Air Austral rime surtout avec plan de redressement. Mais, il y a quelques jours, la compagnie a présenté de bons résultats pour son premier semestre. « Ils sont bons et nous sommes contents. Ils sont au-dessus de notre business plan« , rappelle Jean-Marc Grazzini, tout en restant concentré sur les six prochains mois d’activité, correspondant à la période de basse saison pour Air Austral. « Nous sommes dans le processus de respect de nos engagements et le retour à l’équilibre aura été extrêmement rapide« , poursuit-il.

Conséquence des bons résultats, Air Austral a présenté ce matin de nouveaux produits pour faciliter l’accès au voyage et mieux répondre à l’attente de ses clients. « On continu à être à l’écoute de la clientèle malgré le contexte difficile. Même si nous sommes dans une optimisation des recettes et des coûts, on ne veut pas impacter la qualité et le service« , souligne-t-il.

Première nouveauté dévoilée par Air Austral, le nouveau salon « confort », baptisé « Guetali », qui vient remplacer dès aujourd’hui le salon Marcel Goulette vieillissant. « C’est un salon de 170m2 avec 60 places assises. Il y a un service de restauration toute la journée. Deux espaces douches et quatre écrans plasma. En plus de l’accès réservé à la clientèle voyageant en classe confort, il y a une possibilité pour les clients abonnés d’acheter l’accès à cet espace avant de prendre un vol« , précise Jean-Marc Grazzini.

Paiement en quatre fois

Après l’aspect « logistique« , Air Austral décide dès cette semaine de proposer à sa clientèle la possibilité de régler son voyage en quatre fois, via son offre « Kas en Kat ». « Elle s’adresse à tous les clients pour des achats jusqu’à 3.000 euros, moyennant des frais de dossier de 40 euros. La personne aura le droit de payer en quatre fois son voyage, même s’il s’agit d’un départ de dernière minute (…). C’est la garantie du tarif annoncé, même s’il y a une fluctuation en matière de taxe et d’augmentation de billet. Plus de stress pour les clients, c’est un produit qui va être couronné de succès« , explique-t-il.

Rendu possible grâce à un partenariat avec la société Crédit Moderne, ce dispositif répond à un « réel besoin » de ses clients. « Parmi toutes les classes sociales, les problèmes de trésorerie sont beaucoup plus marqués depuis un moment« , ajoute Jean-Marc Grazzini. Le directeur adjoint d’Air Austral estime que 20% de la clientèle pourrait être amené à utiliser ce nouveau système de paiement. « Kas en Kat est ouvert à tous types de billets, toutes classes, toutes périodes dans l’année« , tient-il à préciser.

Toujours au rayon des prix, Air Austral a décidé de lancer son « black friday » à elle. Depuis le 8 novembre, la compagnie réunionnaise propose ses prix « Gadiamb ». Des tarifs promotionnels d’exception sur une seule journée, le vendredi. « L’objectif est de booster les vols sur lesquels nous avons la possibilité de faire des offres promotionnelles« , explique le directeur adjoint d’Air Austral en charge du marketing.

Un service privilégié pour les personnes porteuses de handicap

Passées les annonces commerciales, Air Austral a également décidé de mettre en place un service dédié aux personnels à mobilité réduite : « Handi Austral ». « Nous avons été conseillés par des personnes expertes, comme la MDPH (Maison départementale des personnes handicapées) ou le Dr Arnaud Bourdé (Samu ndlr), pour nous guider dans la fabrication de ce produit« , souligne Dominique Dufour, secrétaire général d’Air Austral.

Ce service s’adresse à toutes les personnes porteuses de handicap (+80% d’invalidité ) ou aux invalides de guerre. Il s’agit d’une prise en charge pendant toute la durée du voyage, avec la mise en place d’un accueil privilégié, place dédiée à bord, enregistrement prioritaire, bagages supplémentaires… et des tarifs préférentiels. « Ce service permet d’identifier le patient, lui rendre service tout en favorisant au mieux sa prise en charge à bord. Cela permet de sortir de ce contrôle médical excessif, compliqué pour le passager (dans le cas de pathologie pas évolutive ndlr)« , souligne le Dr Arnaud Bourdé.

« C’est la volonté d’Air Austral de s’insérer encore plus à proximité de sa clientèle et de répondre à ses besoins, tout en essayant de conforter notre ambition d’être une entreprise citoyenne. Toute notre démarche sera guidée par cette ligne. Il est important que la compagnie réponde aux besoins des clients et confortent son positionnement à la Réunion« , conclut Jean-Marc Grazzini.

[Source: zinfos974.com ]

Une nouvelle compagnie Seychelloise ?

avion

 

Une nouvelle compagnie aérienne, Seychelles Airlines, devrait voir le jour l’année prochaine dans l’archipel de l’Océan Indien, alors que le transporteur national Air Seychelles poursuit l’expansion de son réseau via un accord de partage de code avec Cathay Pacific.

Selon le quotidien Nation du 21 novembre 2013, le nouveau transporteur basé à l’aéroport de Mahé devrait inaugurer ses opérations en juin prochain, avec des vols vers l’Europe que sa concurrente a abandonné. « L’entrepreneur et consultant commercial Ahmed Afif et l’ancien pilote militaire et de ligne ainsi que formateur en aviation Robert Marie » ont confirmé leurs plans lors d’une conférence avec les principaux acteurs du tourisme selon le quotidien, le premier avion devant être un Boeing 767-300ER configuré pour accueillir « 243 passagers dont au plus 30 en classe Affaires ».

Le réseau de Seychelles Airlines visera dans un premier temps la France, l’Allemagne et l’Italie, avant de s’étendre éventuellement vers la Grande-Bretagne, la Russie, l’inde ou Singapour dès la réception d’un deuxième appareil. Le journal note qu’elle ne dispose pas de licence d’opération, mais aurait entamé des discussions avec les aéroports visés. Une campagne de recrutement visant une centaine d’employés (en majorité seychellois) sera lancée avant la fin de l’année, en même temps que la charte graphique de la compagnie.

Pendant ce temps, Air Seychelles a signé un nouvel accord de partage de code, cette fois avec la compagnie Cathay Pacific. La première pourra apposer son code HM sur cinq rotations hebdomadaires entre Hong Kong et Perth, six entre Hong Kong et Melbourne ou Seoul, et trois entre Hong Kong et Johannesburg. En échange, les passagers de Cathay Pacific accèderont sous code CX six fois par semaine entre Hong Kong et Mahé, et deux fois par semaine entre Abou Dhabi et l’aéroport seychellois. D’autres destinations sont envisagées dans l’accord, ainsi que son extension aux programmes de fidélités ou à l’accès aux salons d’aéroport.

Rappelons qu’Etihad Airways a pris le contrôle de 40% du capital d’Air Seychelles en février 2012, un partenariat encouragé à l’époque par le président James Michel dont on ignore la position sur la nouvelle compagnie Seychelles Airlines.

 

[Source: http://www.air-journal.fr ]

Aéroport Roland Garros: Reprise du trafic plus nette en octobre

gillot

 

« Le trafic global a progressé de 1% en octobre à l’Aéroport de La Réunion Roland Garros, cette hausse atteignant 4% pour le nombre de passagers locaux (commençant ou
terminant leur voyage à La Réunion). La reprise, plus nette que celle des mois précédents (+0,5% en août et +0,9% en septembre), est particulièrement prononcée sur l’axe
métropole-Réunion (+6,6%) ainsi que sur les lignes entre La Réunion et Maurice (+9,3%), tout comme sur la ligne Saint-Denis–Dzaoudzi.
Par rapport à octobre 2012, le trafic recule en revanche de 24,9% sur les lignes Réunion-Madagascar et de 27,4% sur Saint-Denis–Bangkok. Des croissances fortes sont
enregistrées sur les autres axes régionaux : +46,1% sur l’Afrique du Sud et +13% sur les Comores. Localement, la désaffection de la liaison Saint-Denis–Pierrefonds (–22,3%) se confirme.
La baisse du nombre de passagers en transit a atteint 67,7% en octobre et s’établit à –68,4% depuis le début de l’année. Sur les dix premiers mois de 2013, le trafic global reste de ce fait orienté à la baisse (–4,3%), même si ce recul est plus limité (–1,8%) pour les seuls passagers locaux. Sur dix mois, le nombre de voyageurs a légèrement diminué sur les lignes métropole-Réunion (–0,3%), alors qu’il a progressé sur Réunion-Maurice (+4,7%) et Réunion-Mayotte (+11,2%). Des reculs sont également enregistrés sur les liaisons avec Madagascar (–20,2%) et sur la ligne Saint-Denis–Bangkok (–23,8%). 1 441 passagers ont d’autre part été enregistrés entre La Réunion et Chennai (Inde) depuis février, date de l’ouverture de cette escale par Air Austral.
Sur les autres lignes régionales, la fréquentation progresse de 9% sur les Comores et de 18% sur l’Afrique du Sud, alors que la ligne directe Saint-Denis–Seychelles a été fermée en mai. Enfin, le trafic recule de 16,5% sur la ligne domestique Saint-Denis–Pierrefonds.
Le tonnage de fret reste orienté à la baisse : –2,9% en octobre, –4,9% depuis janvier, avec une diminution plus significative sur le tonnage fret embarqué (–10,1%) que sur le
tonnage débarqué (–3,2%).
Les fermetures de lignes et les réorganisations de programme de plusieurs compagnies ont abouti à une diminution de 8,8% du nombre de mouvements d’avions depuis le
début de l’année, plus marquée pour les appareils moyens-porteurs (–32,2%). »

 

24 lingots d’or retrouvés dans les toilettes d’un avion

or

24 lingots d’or d’un kilogramme d’une valeur totale de 1,1 million de dollars US ! C’est le trésor qu’a découvert l’équipe de nettoyage dans les toilettes à bord d’un avion de la compagnie indienne Jet Airways stationné à l’aéroport de Kolkata (ex-Calcutta) en  Inde.

« L’équipe de nettoyage de l’aéroport, qui effectuait des tâches habituelles, a trouvé deux sacs dans les toilettes de l’avion« , a raconté le directeur de l’aéroport, B.P. Mishra, cité par Europe 1. Les lingots d’or « n’ont été réclamées par personne et aucune arrestation n’a eu lieu pour l’instant« .

L’avion de la compagnie Jet Airways avait auparavant effectué plusieurs liaisons internationales. La police indienne suspecte un trafic illégal du métal précieux : en effet, la contrebande d’or est en forte hausse cette année en Inde, plus gros consommateur d’or au monde avec la Chine, en raison d’une forte augmentation du tarif douanier à l’importation.

 

[Source: http://www.air-journal.fr ]

Dubai Aerospace 2013

dubai

Le salon Dubai Aerospace a fermé ses portes hier, laissant Boeing largement en tête avec 101, 5 milliard de dollars de commandes dont 44 milliards à Airbus, les miettes allant à ATR et Bombardier.

Le match entre les géants américain et européen s’est terminé sur une large victoire du premier le 20 novembre 2013, mais c’est le total des dépenses qui affole, surtout si l’on compare au salon d’il y a deux ans quand Boeing avait récolté 19,6 milliards de dollars et Airbus 17,6. Le lancement du programme 777X a bien sûr joué à fond en faveur de Boeing, qui a désormais récolté 259 commandes et intentions d’achat pour le biréacteur long-courrier de la part des compagnies aériennesEmirates AirlinesEtihad AirwaysQatar Airways et Lufthansa. Le 787 Dreamliner a lui franchi la barre des 1000 commandes grâce à Etihad (30 de plus, devenant le premier client de la famille), et le 737 MAX a séduit la low cost Flydubai. Soit un total de 342 commandes et intentions (hors options et droits d’achat) pour Boeing.

Du côté d’Airbus, le total final s’élève à 160 commandes et intentions d’achat pour 44 milliards, dont 142 commandes fermes : 50 A380, 40 A350-900, 10 A350-1000, 26 A321neo, dix A320neo et six A330-200F. Emirates l’emporte en valeur avec ses 50 superjumbos pour 20 milliards, juste devant Etihad (19 milliards), les autres commandes venant de Qatar AirwaysLibyan Wings et Air Algérie (même si dans ce cas une dépêche venue d’Alger démentait hier le protocole d’accord pour trois A330-200). La déroute annoncée du constructeur européen n’a donc pas eu lieu, et surtout l’avenir du programme A380 a rosi de nouveau – certains analystes craignent cependant qu’il devienne à terme un « programme niche » pour la seule Emirates Airlines.

ATR continue d’accumuler les commandes pour son 72-600 (5+5 options  à GECAS et deux à Alpha Star Aviation Services), mais c’est Bombardier qui a dominé le match des « autres constructeurs », avec une lettre d’intention pour cinq CS300 plus onze options de la part d’Iraqi Airways (première commande de l’année pour la famille CSeries)et la présentation d’un Q400 densifié (86 passagers, 2 fermes plus 4 options pour la low cost Nok Air). Le Q400 a été d’autre part été retenu par Air Côte d’Ivoire (2+2 options) et Palma Holding Limited (4 qui seront loués à Ethiopian Airlines, plus 4 options).

 

[Source: http://www.air-journal.fr ]

Les Nouvelles classes de Corsair International

Thai Lion Air prévu pour le 4 décembre 2014

lion air

 

La filiale thaïlandaise de la compagnie aérienne low cost indonésienne Lion Air lancera ses opérations le 4 décembre 2014, avec trois routes reliant Bangkok à Chiang MaiJakarta et Kuala Lumpur.

Les trois routes prévues sont désormais disponibles à la réservation, et seront opérées sous code SL en Boeing 737-900ER de 215 places, depuis la base de Thai Lion Air à l’aéroport de Bangkok – Don Mueang. Deux rotations quotidiennes vers Chiang Mai décolleront de la capitale à 11h20 et 15h40 (arrivées 12h35 et 16h55), et repartiront du nord de la Thaïlande à 13h20 et 17h35 (arrivées 14h35 et 18h50). Elle sera en concurrence avec les multiples vols quotidiens de Bangkok AirwaysThai AirwaysThai Smile et des low cost Thai AirAsia et Nok Air.

La route de Jakarta offrira elle aussi deux vols par jour, avec départs à 10h20 et 19h35 (arrivées 13h15 et 23h10), avec retours d’Indonésie à 6h25 et 14h40 (arrivées à Bangkok à 10h00 et 18h15). Thai Lion Air fait cette fois face à Thai Airways, Garuda Indonesia et les low cost Indonesia AirAsia et Tigerair Mandala.

Enfin le Don Mueang – Kuala Lumpur sera quotidien, avec décollage à 19h50 (arrivée 23h00) et retour le lendemain matin à 7h55 (arrivée 9h05), en concurrence avec Bangkok Airways, Malaysia Airlines, Thai Airways plus AirAsia et Thai AirAsia (sans compter les Egyptair, Ethiopian Airlines, Lufthansa ou Royal Jordanian).

Thai Lion Air emploie environ 380 personnes dont 22 pilotes, 60 hôtesses de l’air (pas de stewards) et 28 techniciens selon le Bangkok Post, selon qui les billets d’avions pourront être achetés en ligne mais aussi dans 3 bureaux de vente en ville (deux grands magasins et la station du métro aérien BTS Nana).

L’année 2014 devrait la voir lancer des liaisons vers Singapour, Guangzhou, Hong Kong, Shenzhen, Delhi et Mumbai (les permis d’opérer en Chine et en Inde sont en cours), et sur le plan intérieur Phuket et Hat Yai. Elle recevra en mars prochain son troisième 737-900ER, mais vise une flotte de 50 avions d’ici 2019. Avec pour objectif de relier les opérations de TLA à celles de Lion Air et Wings Air en Indonésie, mais aussi Malindo Airen Malaisie, afin de rendre plus facile « les connexions vers la Thaïlande des voyageurs partis d’Indonésie ou de Malaisie ». Des discussions sont toujours en cours avec la maison-mère afin que Thai Lion Air puisse disposer dès 2016 deux des Boeing 787-8 Dreamliner commandés (cinq au total plus cinq en option). Ils seront alors déployés vers la Corée du Sud ou le Japon, dans une configuration full service (comme Malindo Air).

 

[Source: http://www.air-journal.fr ]

Whiksy et hôtesse

mignonette

Une hôtesse de l’air a été interpellée par les services de la douane à l’aéroport de Paris Charles de Gaulle. Les agents avaient découvert des bouteilles de whisky miniatures à l’intérieur de son sac, rapporte lexpress.mu.

Pas de lingots d’or, ni de billets de 500 euros en pagaille lovés dans ses parties intimes, mais des mignonnettes de whisky retrouvés dans son sac à main : c’est ce qui a valu à l’hôtesse de l’air de la compagnie Air Mauritius de se faire interpeller par les autorités aéroportuaires de l’aéroport Charles de Gaulle. Les agents des douanes « ont fouillé son sac à main et y ont trouvé des bouteilles de whisky miniatures qu’elle comptait probablement ramener dans sa chambre d’hôtel », révèle L’express de l’Île Maurice. De son côté, la compagnie aérienne révèle avoir ouvert une enquête sur ce phénomène, des bruits de couloir révélant que cela pourrait être une pratique courante parmi le personnel navigant commercial d’Air Mauritius.

 

[Source: http://www.air-journal.fr ]

L’électronique enfin autorisé pendant tout le vol ?

xperia

L’Agence européenne pour la sécurité aérienne (AESA) publiera d’ici la fin du mois une directive autorisant l’usage d’appareils électroniques pendant toute la durée du vol.

A l’instar de la FAA aux Etats-Unis, les autorités européennes de l’aviation ont décidé le 13 novembre 2013 d’assouplir les conditions d’utilisation des smartphones, tablettes et autres liseuses durant toute la durée du vol, y compris lors du décollage et de l’atterrissage ou pendant le roulage au sol – trois phases dont seront exclus les ordinateurs portables pour cause de poids et encombrement excessifs. Le directeur de l’agence Pattrick Ky explique dans un communiqué qu’il s’agit « d’un pas important dans le processus d’extension de la liberté d’utilisation des appareils électroniques à bord des avions sans compromettre la sécurité ».

Applicable dès la fin du mois par toutes les compagnies aériennes européennes, la directive obligera sans surprise tous les gadgets communiquant de passer en « mode avion » pendant le vol. Les transporteurs garderont toutefois le droit de décider de la date et du champ d’application de cette nouvelle donne, les passagers devant probablement attendre encore un peu avant d’utiliser librement leur gadget.

A plus long terme, l’AESA veut trouver « de nouvelles pistes pour certifier l’émission ou la réception d’appels téléphoniques pendant les vols », reconnaissant la prolifération des appareils individuels et la volonté des passagers de les utiliser partout et tout le temps. Si son objectif est d’harmoniser leur utilisation en toute sécurité à travers l’Europe, elle rappelle une évidence de sécurité : tout passager se doit de lever le nez pour prêter attention aux consignes de sécurité…

 

[Source: http://www.air-journal.fr ]

Ca grimpe pour Air Mauritius !

air mauritius grimpe

La compagnie aérienne Air Mauritius a engrangé unbénéfice net de 4,9 millions d’euros au deuxième trimestre 2013-2014, un résultat confortant la tendance au redressement des comptes.

Entre juillet et septembre de cette année, la compagnie mauricienne a vu ses profits s’améliorer de 3,7 millions d’euros par rapport au 2ème trimestre de l’exercice 2012-2013. Dans son communiqué du 7 novembre, Air Mauritius explique que ce résultat « conforte la tendance au redressement des comptes » de la compagnie, qui voit d’autre part le déficit pour le semestre (avril-septembre 2013) passer à 3,3 millions d’euros contre 9,2 millions sur la période correspondante de l’année dernière.

Air Mauritius y voit aussi une confirmation de la « pertinence des choix stratégiques de révision des dessertes » : toutes destinations confondues, elle a transporté 339 688 passagers entre avril et septembre, soit 21 611 de plus qu’à la même période en 2012. Cette amélioration « résulte de la stratégie d’Air Mauritius d’exploiter les opportunités ouvertes par les marchés émergeants, qui viennent compenser la morosité des marchés traditionnels ». Elle a ainsi offert 48 378 sièges supplémentaires sur les liaisons en Afrique et en Asie pendant ce trimestre par rapport au même trimestre de l’exercice précédent, y transportant 38 222 passagers de plus.

Grâce « aux mesures prises pour stimuler la demande et une gestion judicieuse de la capacité », la croissance du trafic passager est supérieure à l’augmentation du nombre de sièges. Le yield est resté stable à 277 EUR contre 276 EUR pendant le deuxième trimestre 2012-2013. Les revenus de la compagnie ont augmenté de 5%, pour s’établir à 118 millions d’euros.

Air Mauritius estime que sa stratégie « porte ses fruits malgré un contexte toujours incertain ». Elle explique que le taux de change euro/dollar a certes connu une amélioration (de 1,25 à 1,32 au cours du trimestre), mais les taux moins favorables de la roupie indienne, du rand sud-africain, du dollar australien et de la livre sterling britannique face à l’euro « n’ont pas permis de tirer pleinement profit des revenus obtenus sur les marchés correspondants ». Le résultat trimestriel a encore été affecté par le prix du carburant (40% des dépenses d’Air Mauritius), découlant du prix élevé du baril de pétrole à 110 USD en moyenne pendant ce trimestre.

Air Mauritius compte « maintenir le cap en vue de préparer l’avenir », poursuivant la réalisation de ses projets de partenariat et de renouvellement de la flotte. Des accords commerciaux seront « renforcés ou réalisés » avec plusieurs compagnies aériennes, tandis que les discussions sur l’acquisition de nouveaux avions moyen et long-courrier « progressent selon le calendrier souhaité ».

Air Mauritius propose désormais 21 destinations dont l’île de la Réunion et Madagascar, Londres, Perth, quatre aéroports en Inde, trois en Chine, Kuala Lumpur ou Le Cap. Elle ait partie des quatorze compagnies ayant signé un accord pour une meilleure accessibilité des îles Vanille dans le sud-ouest de l’Océan Indien, aux côtés d’Air FranceAir Austral, Air Madagascar, Air Seychelles, British Airways, Comair, Condor, Corsair InternationalEdelweissEmirates AirlinesMeridiana Fly, South African Airways et Transaero.

[Source : http://www.air-journal.fr ]

Trafic en hausse pour Air Seychelles

air seychelles

La compagnie aérienne Air Seychelles a vu son trafic international progresser de 91% au troisième trimestre, plus du double de sa croissance totale, ce qui laisse entrevoir une deuxième année consécutive bénéficiaire.

Avec 55 238 passagers internationaux transportés au 3etrimestre 2013 contre 28 847 à la même époque l’année dernière, la compagnie nationale seychelloise récolte les fruits de l’expansion de sa flotte et de ses capacités au trimestre précédent. En ajoutant les passagers des lignes intérieures, Air Seychelles a accueilli 99 946 voyageurs entre juillet et septembre (70 193 en 2012, +42,4%), ce qui fait dire à son PDG Cramer Ball qu’une deuxième année de rentabilité consécutive est envisageable. « La croissance est forte sur tous nos marchés clés », explique-t-il, « avec une participation tout aussi forte et grandissante de nos partenaires de partage de codes ». Parmi lesquelles Etihad Airways, qui avait pris 40% du capital d’Air Seychelles en février 2012.

Dans le détail, la route vers l’île Maurice a connu au troisième trimestre sa meilleure performance en trois ans avec 9041 passagers (+38,5%), le trafic bénéficiant de vols supplémentaires mis en place au mois d’août pour répondre à la demande. Un Airbus A320 prêté par Etihad et pouvant accueillir 16 passagers en classe Affaires et 120 en Economie, est déployé sur cette route. Le trafic sur la liaison entre l’aéroport de Mahé et Abou Dhabi a plus que doublé par rapport à l’année dernière à 22 694 passagers, le coefficient d’occupation bondissant de 13,3 points à 63,7% malgré la hausse des ASK. La ligne vers Hong Kong est en hausse de 21,6%, et celle de Johannesburg de 11,8% (la contribution aux revenus par South African Airways s’envole de 342%).

Les lignes intérieures d’Air Seychelles progressent moins vite à +19,3%, celle vers Praslin affichant +6,9% (3893 passagers au troisième trimestre). Même le fret se porte bien, en hausse de 190% par rapport au troisième trimestre 2012.

[Source: http://www.air-journal.fr ]

Ewa Air, finalement bienvenue aux Comores

ewa

La toute jeune compagnie aérienne de Mayotte, Ewa Air, pourra finalement desservir Moroni aux Comores, les autorités comoriennes ayant donné le feu vert.

Dans un communiqué, Ewa Air a fait savoir qu’elle a obtenu à ce jour les autorisations nécessaires au lancement de la liaison entre Dzaoudzi (Mayotte) et Moroni (Comores). Le premier vol commercial ZD255 enATR 72-500 vers Moroni au départ de Dzaoudzi aura lieu le 17 novembre à 14h55.

Ce vol inaugural, qui devait se dérouler le 30 octobre dernier, avait été annulé une première fois, les Comores ayant refusé l’atterrissage de l’avion d’Ewa Air. En retour, la France avait interdit les vols de la compagnie comorienne Inter Iles Air dans le ciel français. Une mesure de représailles qui a sans doute fait changer d’avis les autorités comoriennes, lesquelles ont finalement donné les autorisations à Ewa Air à desservir son territoire.

Lancée officiellement en mai, Ewa Air est détenue à 52,3% par Air Austral et à 47,7 % par les autres partenaires, dont la CCI de Mayotte (22,7%) et la société Ylang Invest (25 %). La compagnie de Mayotte prévoit de desservir six liaisons directes au départ de Dzaoudzi : vers Madagascar (Nosy Be avec 2 vols par semaine, Majunga avec 3 vols par semaine), vers  le Mozambique (Pemba avec 2 vols par semaine en partenariat avec LAM, là-aussi sous réserve d’approbation du gouvernementale), vers la Tanzanie (Dar Es Salaam avec 1 vol par semaine), et bien entendu vers Les Comores (Moroni avec 2 vols par semaine et une fréquence supplémentaire en partenariat avec Air Austral, Anjouan avec 4 vols par semaine).

[Source: http://www.air-journal.fr ]

Une odeur suspecte contraint au demi-tour un vol d’Air France

air france reunion

Réunion – Roland-Garros hier matin. Le Boeing 777 300 ER assurant le vol de jour d’Air France à destination de Paris décolle à l’horaire prévu. Après un peu plus d’une heure de vol, une odeur suspecte se répand dans la cabine. Il n’y a pas de fumée pouvant faire craindre un incendie mais le commandant de bord choisit à titre de précaution de faire demi-tour pour revenir à la Réunion.

Après avoir vidangé une partie de son carburant afin de ne pas être trop lourd à l’atterrissage, le B.777 se pose sans incident vers midi.

Air France prend la décision de transférer les passagers sur l’appareil arrivé entre temps de Paris. La préparation de l’avion et le transfert des passagers et de leurs bagages réclament un certain et ce n’est qu’en début d’après-midi vers 15h que le vol d’Air France s’envole pour Paris. Réparé, l’appareil devait assurer hier soir à l’horaire prévu le vol à destination de Roissy.

[Source : http://www.clicanoo.re ]