Corsair et ses repas dit « à thème »

repas avion

 

Uniquement disponible depuis les vols au départ d’Orly, Corsair a lancé une nouvelle gamme de repas à thèmes afin de rendre l’expérience de voyage encore plus agréable.

La montée en gamme chez Corsair International passe aussi par le lancement de prestations culinaires améliorées comme les repas à thème disponibles désormais à bord des appareils de la compagnie au départ de Paris-Orly. Pour un coût de 10 à 24 euros, les passagers choisiront entre le menu italien, « des plats aux saveurs d’une Italie authentique et traditionnelle » (10 €), le menu marin, « des plats simples et savoureux autour des produits de la mer » (10 €), le menu Terroir « composé des recettes qui ont fait la réputation de la table française » (12 €) ou le menu Gourmet servi dans de la porcelaine fine et proposant des mets fins et élaborés (24 €).

Rappelons que Corsair propose déjà gratuitement six types de repas spéciaux : végétarien, casher, poisson, diabétique, sans sel et hindou. Pour en bénéficier, il vous suffit de sélectionner le repas que vous souhaitez lors de votre réservation de billet. (Service offert selon la destination et sous réserve de disponibilité).

Les nouveaux repas à thèmes sont aussi mis en vente via le site web et le call centre de la compagnie, l’option étant disponible jusqu’à 48 heures avant le départ des vols concernés. L’offre sera ensuite ouverte aux vols depuis les Caraïbes ou la Réunion, l’ensemble du réseau devant en disposer au premier trimestre 2014.

Corsair International qui partage ses codes avec Air Antilles Express, Air Caraïbes et Aigle Azur, dessert depuis sa base d’Orly les Caraïbes, l’Ile de la Réunion, Madagascar, l’Ile Maurice, Mayotte, le Sénégal, la Côte d’Ivoire et le Canada. Elle relancera cet hiver une liaison directe entre Paris et La Romana, sa seconde destination en République Dominicaine après Punta Cana.

 

[Source: http://www.air-journal.fr ]

« Air Austral reste le leader sur l’axe Métropole – Réunion »

malé

La compagnie réunionnaise, Air Austral, va bien et elle tient à le faire savoir. Mieux, elle se veut conquérante avec des ambitions clairement déclarées. Après 2 années difficiles et des pertes de plus de 80 millions d’euros sur le dernier exercice, le nouveau directeur Marie-Joseph MALÉ arrivé début du deuxième trimestre 2012, a repris les rênes et restructurer financièrement la compagnie. Un retour rapide à l’équilibre est annoncé déjà pour ce prochain exercice.

Il faut dire que cet ingénieur civil des Ponts et Chaussées, fin stratège, ancien haut dirigeant au sein d’Air France notamment, et ayant parcouru le monde, connaît bien la région. Né au Cameroun, il a grandi à Madagascar avant de poser ses valises à La Réunion. Pour lui, développer Air Austral sur l’Océan Indien pour en faire le leader est une évidence, avec, à notre avis, un regard aussi intéressé sur l’Afrique de l’Ouest.

Toujours disponible et abordable, il nous explique la stratégie d’Air Austral.

Air Austral sort d’une crise. Quelle est la situation de la compagnie aujourd’hui ?

Nous sommes sortis de la phase aigüe de la crise il y a déjà quelques mois de cela. Nous sommes cependant toujours en convalescence.
L’année 2012-2013 a été une année de transition, durant laquelle nous avons pu mettre en place et à exécution, le business plan tel qu’il avait été prévu au niveau du programme des vols, du plan d’économie ainsi qu’au niveau de l’ajustement des effectifs. Nous avons également mis en place une restructuration financière.

Nous avons obtenu cette année une amélioration significative de nos résultats et divisé par deux l’ensemble de nos pertes. Nous avions prévu un retour à l’équilibre sur cette année. A ce jour, après 6 mois d’exploitation, je peux confirmer que nous sommes bien sur le plan de marche et que nous maintenons la perspective d’un retour à l’équilibre sur cet exercice.

Air Austral a-t-elle actuellement une stratégie de progression sur la zone de l’Océan Indien ou souhaitez-vous vous concentrer sur le marché français ?

Dans notre business plan, nous avions un certain nombre d’axes stratégiques : maintenir notre leadership sur l’axe métropole. Ce que nous faisons à l’heure d’aujourd’hui. Nous avons certes perdu un peu en parts de marché car nous avons réduit l’offre mais nous demeurons les leaders. (ndrl. Air Austral 40% part de marché, Air France 37% et Corsair 21%).

Notre deuxième axe qui allait de pair, était de consolider en développant notre leadership sur l’Océan indien. Nous avions déjà augmenté globalement notre programme de vol sur cette zone et nous continuons aujourd’hui à maintenant ce programme parce que nous n’avons pas vraiment les capacités pour nous développer.

Clairement,  notre objectif est toujours de nous développer sur l’Océan Indien.

Justement, il y a aussi la «petite sœur d’Air Austral » qui va sortir de terre et inaugurer son premier vol, pouvez-vous nous en dire un peu plus sur cette compagnie ?

Dans le cadre de la consolidation de notre leadership, nous avons souhaité trouver une solution qui soit structurellement plus solide pour la desserte régionale au départ de Mayotte et qui serait en résonnance avec notre programme d’Air Austral.
Nous avons donc créer une filiale où nous serions majoritaires (52 %) mais en association avec des investisseurs mahorais, des investisseurs privés (Ylang Invest) mais aussi avec la Chambre de Commerce et d’Industrie qui globalement font partie du tour de table de cette compagnie qu’on a nommée Ewa Air (Ewa veut dire Oui en shimaorais).Cette compagnie a vocation à desservir le régional (Madagascar, les Comores) et à désenclaver en ouvrant le Mozambique avec la désserte de Pemba ainsi que la Tanzanie et la desserte de Daresala.

Ce programme de vols pourra se développer. Il y a une structure qui sera en propre avec du PNC (personnel navigant commercial), 19 emplois qui devraient être créés sur le territoire mahorais avec un certain nombre d’emplois locaux.

Cette compagnie devrait démarrer ses opérations à l’hiver IATA c’est-à-dire fin octobre/ début novembre. Nous allons caler la date définitive dans les jours qui viennent. Les vols de cette compagnie pour beaucoup d’entre eux, seront en correspondance avec les vols entre La Réunion et Dzaoudzi.

Ewa desservira-t-elle Mayotte vers l’Europe ?

Chaque chose en son temps. Il faut commencer à créer cette compagnie qui pour le moment à une vocation régionale. L’idée, c’est de la mettre en correspondance avec le programme d’Air Austral.

Le monde du transport  aérien est un monde extrêmement évolutif, donc on verra au fil des années comment cette compagnie va évoluer.

Actuellement les compagnies aériennes se regroupent, font du code share, du joint-venture. Quelle est la stratégie d’Air Austral dans ce domaine ? Avez-vous une compagnie partenaire ?L’un des axes du plan stratégique, au-delà de la consolidation du leadership sur l’Europe, la métropole et de la consolidation sur l’Océan Indien, s’était de développer des partenariats. Nous considérons donc que dans ce monde qui est de plus en plus globalisé, ouvert, et où les échanges se font vers toutes les destinations, nous ne pouvons pas nous développer en propre, nous n’en avons pas les moyens. Nous l’avons d’ailleurs vécu difficilement et douloureusement dans notre histoire.

Nous rechercherons donc systématiquement des partenariats commerciaux qui nous permettront de desservir des points nouveaux ou de les consolider. Pour exemple, lorsque nous avons suspendu la desserte Australie qui était économiquement, extrêmement déficitaire, nous avons effectivement signé un partenariat, un code-share avec Air Mauritius pour maintenant la desserte et le code. Aujourd’hui, si vous allez à Maurice, vous verrez le code UU sur le vol Maurice- Perth.

Il en va de même sur Tananarive où avec Air Madagascar nous avons convenu que c’est en mettant des codes-share que nous pourrons mieux répondre à la clientèle mais aussi mieux traverser une phase difficile. Idem sur les Seychelles où nous avons recherché un partenariat avec eux.

On a une position de principe qui est, non pas de vivre replié sur nous-même et de nous développer en moyens propres, mais de rechercher des partenariats qui nous permettront de trouver des solutions mutuellement satisfaisantes pour nous-même et évidemment la compagnie avec laquelle nous souhaitons coopérer.

Les îles Vanille prennent un envol important en ce moment, avec notamment une reconnaissance de l’OMT. Air Austral est-elle la compagnie des Iles Vanilles?

Je ne suis pas sûr qu’il n’y aura qu’une seule compagnie pour les Iles Vanille. J’ai entendu dire que d’autres compagnies le sont déjà.  Quelque part, la volonté, c’est de créer un concept et d’avoir une plus grande visibilité à travers le monde. Il faut travailler sur une politique concertée. Il nous faut donc, tous, faire partie des Iles Vanille et ne pas avoir une compagnie préférée des Iles Vanille.

Nous participons, bien entendu, au développement et nous allons accompagner le développement de ce concept. C’est dans notre intérêt de le faire. Si l’Océan Indien peut être vendu à l’étranger, cela ne peut être que bénéfique pour Air Austral, pour La Réunion et pour effectivement les autres îles, pays et compagnies de l’Océan Indien. Nous sommes donc prêts à accompagner, nous avons participé quasiment à toutes les réunions auxquelles nous avons été conviées et nous continuerons d’apporter notre pierre à l’édifice.

Les Maldives intègrent aussi les Iles Vanille, il n’y a pas de vol Réunion – Maldives ou encore Maurice – Maldives, est-ce une prochaine destination pour Air Austral ?

A ce jour, nous avons fait le plein. Nous n’avons pas vraiment d’appareils pour nous permettre de nous développer. Lorsque nous aurons retrouvé notre équilibre et le jour où notre flotte nous le permettra, nous nous poserons la question de savoir quelle est la destination qui présente le plus d’intérêt et sur laquelle nous souhaitons nous positionner afin de développer notre base de trafic, mais tout en étant rentable.

Nouveau système de divertissement pour Air France

air france entertainment

Après avoir présenté ses nouveaux sièges en classe Eco et Premium Eco en début de semaine, Air France détaille aujourd’hui le nouveau système de divertissement dont ils seront équipés à partir de l’été 2014.

Que ce soit en Economy ou en Premium Economy, chaque client disposera d’un écran tactile proposant une image Haute Définition. L’écran de dernière génération, avec une résolution HD, sera nettement plus grand : 12 pouces (30,5 cm) en Premium Economy – contre 10 précédemment, 9 pouces (22,9 cm) en Economy – contre 6 à 8 précédemment. Il offrira une expérience de navigation inédite à bord, à l’image d’une navigation sur tablette. L’interface de navigation sera proposée en douze langues dont le chinois ou l’arabe.Ce nouvel équipement sera disponible à compter de l’été 2014 sur les 44 appareils progressivement équipés.

Avec plus de 1 000 heures de programmation à la demande, le contenu de ce nouveau système de divertissement seralargement enrichi. Les passagers pourront notamment bénéficier d’une sélection ‘Cinémas du monde’ (films en version originale chinoise, japonaise, coréenne, indienne, etc). Chaque mois, Air France renouvellera son offre de divertissement.

En-dessous de chaque écran, un port USB permettra de recharger facilement un téléphone portable. Il offrira également la possibilité de consulter ses photos, écouter sa musique personnelle ou encore lire ses propres documents PDF.

[Source: http://www.air-journal.fr ]

Economy & Premium Economy by Air France

p eco af                                                          eco af

La compagnie aérienne Air France a présenté hier sa nouvelle offre en classes Economy et Premium Economy sur le long-courrier, allant des sièges au divertissement à bord en passant par la restauration.

A l’occasion du salon IFTM-Top Résa réunissant les professionnels du tourisme et des voyages, la compagnie nationale française a dévoilé le 24 septembre 2013 un nouveau siège pour la classe Economy, entièrement revu : « plus d’espace pour les jambes, de nouvelles mousses d’assise, des têtières plus moelleuses, une tablette agrandie, toute l’ergonomie a été retravaillée pour offrir un confort optimal. De nouvelles fonctionnalités apparaissent également: prise électrique, accroche-casque, etc ». Ils offriront 2,5 centimètres d’espace supplémentaire entre les rangées, et pèseront chacun 3 kilos de moins que le siège actuel. En Premium Economy, des assises plus confortables et un repose-pied multi-positions « viennent encore améliorer cette cabine de voyage lancée en 2009 et plébiscitée par les clients ».

Côté divertissement, de plus larges écrans tactiles (9 pouces en Eco, 12 pouces en premium) avec image Haute Définition seront bientôt proposés à chacun, offrant plus de 1 000 heures de musique, films, séries TV et bien d’autres programmes disponibles à la demande. L’offre de restauration monte aussi en gamme : seconde prestation chaude et nouveaux moments gourmands (confiseries, glaces) rendent le voyage toujours plus agréable. Disponible à bord depuis le 1er septembre 2013, cette nouvelle offre de restauration est présentée dans une vaisselle éco-conçue et dessinée par le designer catalan Eugeni Quitllet.

Pour construire cette nouvelle offre, la compagnie de l’alliance SkyTeam a « travaillé en étroite collaboration avec plus de 3 500 clients, hôtesses et stewards ». La compagnie équipera progressivement à partir de l’été prochain les 44 Boeing 777 aménagés en quatre classes (25 777-200ER et 19 777-300ER) de sa flotte long-courrier avec ces nouveaux sièges et systèmes de divertissement à bord. Le premier devrait entrer en service en juin 2014, et 32 autres êtres rééquipés d’ici la fin 2015 (le reste en 2016).

Premier chapitre de la montée en gamme d’Air France, le renouvellement des classes Eco et premium sera suivi l’année prochaine par les classes supérieures : en janvier 2014, elle révèlera sa future offre Business, et en avril c’est « l’ensemble du projet Best & Beyond qui sera dévoilé autour de la nouvelle cabine La Première. « Best & Beyond est un projet emblématique de Transform 2015 avec un investissement de plus de 500 millions d’euros dans les nouveaux produits proposés par la compagnie », a déclaré Bruno Matheu, Directeur général délégué, Activité Passage long-courrier d’Air France. « Son ambition : nous placer au meilleur niveau en matière de produits et faire la différence par une relation attentionnée avec nos clients ». Partie intégrante du plan de restructuration Transform 2015, la stratégie d’Air France vise à égaler les « nouveaux standards qui ont émergé dans l’industrie ces dernières années », comprendre les Emirates AirlinesQatar Airways et autres Singapore Airlines.

Relation avec les clients : Air France décline également « cinq attitudes de service pour traduire sa marque, grâce à ses salariés », à savoir personnaliser, valoriser, porter attention (« la générosité, l’empathie, la capacité à être proche et créer un lien »), avoir le sens du détail et oser (« croire dans le talent des équipes, dans la dimension humaine, dans l’histoire de la Compagnie »). Affirmant qu’elle veut faire de ses PNC des « ambassadeurs du savoir-vivre à la française », Air France aura formé d’ici à la fin de l’année 19 000 salariés.

 

[Source: http://www.air-journal.fr ]

Air France : Plus de confort sur ses classes… sauf pour les DOM !

top resa

A l’occasion du salon Top Resa, qui réunit chaque année à Paris les professionnels du tourisme, la compagnie française a présenté ses nouvelles offres pour rendre la classe éco plus confortable. Mais les vols vers les Antilles et l’océan Indien ne sont pas concernés!

C’est le cauchemar pour les grands qui voyagent en classe éco: l’espace minimal entre les rangées de sièges est redouté par de très nombreux passagers.  Air France promet de faire un effort sur ce point. Dans les nouvelles cabines,  entre les sièges de la classe éco, l’espace entre les sièges va être accru de … 2,5 centimètres. Les sièges seront également équipes de nouvelles mousses, présentées comme plus confortables. La tablette sera également agrandie.  Les sièges seront également équipés de prises pour recharger les ordinateurs portables et autres téléphones mobiles. Enfin les écrans tactiles, en HD et plus larges, seront équipés d’un petit système pour accrocher le casque audio.

Changement à la mi 2014

Tous ces changement se feront sans diminuer le nombre de passagers à bord de chaque avion: c’est l’ergonomie des cabines qui va être modifiée. Les 44 Boeing 777 d’Air France seront progressivement équipés de ces nouvelles cabines à partir de la mi-2014. Les derniers avions seront pourvus de ces nouveaux équipement en juillet 2016. La compagnie affirme que les nouveaux sièges offrent 40% d’espace supplémentaire. Les premiers passagers vérifieront par eux-mêmes!

Pourquoi les vols vers les Outre-mer ne sont pas concernés?

Air France explique que les cabines des B777 qui volent vers les Antilles, la Guyane et La Réunion ne sont pas concernés car leurs cabines ont été rénovées en 2012, comme le rapportait déjà la1ere.fr en juin dernier. Joint aujourd’hui, la compagnie confirme que les cabines des Boeing 777 desservant les Outre-mer ne seront pas concernées par ces changements, au moins jusqu’en…2016.

 

Pour de plus amples informations et des photos des nouvelles classes : « cliquez ici » .

 

[Source: http://www.la1ere.fr ]

Air Mauritius : Un avion fait demi-tour

mauritius

 

Décollage réussi à 9 h 45 ! Mais le vol MK046, en direction de Londres, a dû rebrousser chemin, samedi, après une heure de vol, à cause de problèmes techniques.

Selon un communiqué de la compagnie nationale d’aviation, l’avion a atterri sans problème majeur à 12 h 15 à Plaisance. Le vol a été reporté à ce dimanche à 9 h 45. Des arrangements ont été faits pour héberger les voyageurs qui en avaient besoin. L’avion a été pris en charge par les techniciens de service.

 

Îles Vanille : le transport aérien

vanilles aerien

 

L’objectif des membres du concept Îles Vanille est de promouvoir les différentes destinations en proposant aux touristes des offres combinées attractives. La Réunion pourrait ainsi récupérer des voyageurs en provenance des autres îles. A la veille de la conférence internationale de l’Organisation Mondiale du Tourisme, les membres du concept Îles Vanille ont voté un budget de 650 000 euros aujourd’hui.

Dans cette optique, les compagnies aériennes ont un rôle à jouer. La réouverture de la ligne directe Réunion-Seychelles est envisagée pour le début 2014.

 

[Source: http://www.linfo.re ]

« En savoir plus… »

Les Maldives intègrent les Îles Vanille

iles vanilles

 

La Réunion accueille cette semaine la conférence internationale de l’Organisation Mondiale Du Tourisme. L’occasion d’officialiser l’intégration des Maldives dans le concept îles Vanilles

 

[Source: http://www.linfo.re ]

« En savoir plus… »

Fortes turbulences sur Thai Airways

thai turbulences

C’est lors de son approche vers l’aéroport Chek Lap Kok de Hong Kong que l’appareil a subi de fortes turbulences.

Bilan? 37 passagers et 15 PNC blessés..

 

[Source: http://www.air-journal.fr ]

 

« En savoir plus… »